Qu’est ce qu’une traboule ? - 05/04/2020

Que serait Lyon sans ses traboules ? Oui vous savez, ces passages couverts permettant aux piétons d’aller d’une rue à l’autre en passant à travers les habitations, les cours, ou même les escaliers. Voici leur histoire.

Qu’est ce qu’une traboule ?-0

L’histoire des traboules

Traboule vient du latin transambulare, qui signifie circuler à travers. Lyon en abrite depuis le IVème siècle. Ces passages étaient très utilisés au Moyen-Âge : ils permettaient aux habitants du bas de la colline de Fourvière de s’approvisionner aux puits de la ville médiévale. Les traboules se sont ensuites étendues au reste de Lyon et ont évolué au même rythme que les aménagements de la ville.

Puis, à partir du XIXème siècle, les traboules sont devenus des lieux indispensables au quotidien des lyonnais. En effet, ces lieux étaient importants dans le commerce (en particulier pour le textile), afin de faire le lien entre les lieux de production et de ventes. Les traboules ont donc fait leur place dans l’urbanisme lyonnais. Au fur et à mesure, les traboules étaient même intégrées dans les réflexions de construction.

Disparition des traboules

Malheureusement, une grande partie des traboules n’existent plus aujourd’hui. En effet, les grands travaux d’urbanisme qui ont eu lieu sur la presqu'île au XIXème siècle ont engendrés la disparition d’un grand nombre d’anciens immeubles, et par conséquent des traboules.

Aujourd’hui, on compte plus de 500 traboules à Lyon, dont une grande partie dans le Vieux Lyon. Certains de ces passages sont ouverts au public, mais la plupart sont en fait fermés ou condamnés, souvent pour des raisons de sécurité. A noter que les traboules font aujourd'hui partie du patrimoine de l’Unesco de Lyon.

Qu’est ce qu’une traboule ?-1

Que sont devenus les traboules restantes ?

Certaines traboules sont aujourd’huis protégées par des conventions. En effet les propriétaires ou occupants de certaines immeubles, en accord avec la ville de Lyon, ont décidé de régir leur utilisation. Ainsi depuis 1990, les traboules peuvent être empruntées librement, du moment que les visiteurs respectent les lieux ainsi que ses occupants.

Nous vous conseillons d’ailleurs cet article, qui recense les plus belles traboules de Lyon. Vous pourrez ainsi prévoir vos prochaines balades dans Lyon, une fois que le confinement sera de l'histoire ancienne ! Si vous décidez de les visiter, n’oubliez pas néanmoins que ces lieux sont habités et qu’il est impératif de respecter les lieux ainsi que les occupants !

Enfin, si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire de Lyon, voici des articles qui pourraient vous intéresser :

Prenez soin de vous les lyonnais et à très vite pour de nouvelles pépites sur notre merveilleuse ville ! 😘

Qu’est ce qu’une traboule ?

Qu’est ce qu’une traboule ?
Redécouvrir Lyon - 05/04/2020 00:00:00

Que serait Lyon sans ses traboules ? Oui vous savez, ces passages couverts permettant aux piétons d’aller d’une rue à l’autre en passant à travers les habitations, les cours, ou même les escaliers. Voici leur histoire.

Qu’est ce qu’une traboule ?-0

L’histoire des traboules

Traboule vient du latin transambulare, qui signifie circuler à travers. Lyon en abrite depuis le IVème siècle. Ces passages étaient très utilisés au Moyen-Âge : ils permettaient aux habitants du bas de la colline de Fourvière de s’approvisionner aux puits de la ville médiévale. Les traboules se sont ensuites étendues au reste de Lyon et ont évolué au même rythme que les aménagements de la ville.

Puis, à partir du XIXème siècle, les traboules sont devenus des lieux indispensables au quotidien des lyonnais. En effet, ces lieux étaient importants dans le commerce (en particulier pour le textile), afin de faire le lien entre les lieux de production et de ventes. Les traboules ont donc fait leur place dans l’urbanisme lyonnais. Au fur et à mesure, les traboules étaient même intégrées dans les réflexions de construction.

Disparition des traboules

Malheureusement, une grande partie des traboules n’existent plus aujourd’hui. En effet, les grands travaux d’urbanisme qui ont eu lieu sur la presqu'île au XIXème siècle ont engendrés la disparition d’un grand nombre d’anciens immeubles, et par conséquent des traboules.

Aujourd’hui, on compte plus de 500 traboules à Lyon, dont une grande partie dans le Vieux Lyon. Certains de ces passages sont ouverts au public, mais la plupart sont en fait fermés ou condamnés, souvent pour des raisons de sécurité. A noter que les traboules font aujourd'hui partie du patrimoine de l’Unesco de Lyon.

Qu’est ce qu’une traboule ?-1

Que sont devenus les traboules restantes ?

Certaines traboules sont aujourd’huis protégées par des conventions. En effet les propriétaires ou occupants de certaines immeubles, en accord avec la ville de Lyon, ont décidé de régir leur utilisation. Ainsi depuis 1990, les traboules peuvent être empruntées librement, du moment que les visiteurs respectent les lieux ainsi que ses occupants.

Nous vous conseillons d’ailleurs cet article, qui recense les plus belles traboules de Lyon. Vous pourrez ainsi prévoir vos prochaines balades dans Lyon, une fois que le confinement sera de l'histoire ancienne ! Si vous décidez de les visiter, n’oubliez pas néanmoins que ces lieux sont habités et qu’il est impératif de respecter les lieux ainsi que les occupants !

Enfin, si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire de Lyon, voici des articles qui pourraient vous intéresser :

Prenez soin de vous les lyonnais et à très vite pour de nouvelles pépites sur notre merveilleuse ville ! 😘

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus