Les Petites Cantines : le réseau solidaire lyonnais prépare près de 200 repas à emporter par jour avec les invendus des marchés - 25/03/2021

Connaissez-vous Les Petites Cantines ? On vous en dit plus sur ce réseau (non lucratif) de cantines de quartier lancé à Lyon en 2015, et qui continue de développer et renforcer les liens de proximité encore aujourd’hui malgré la crise sanitaire…


Une initiative lyonnaise pour réunir des voisins autour d’un repas convivial

Après le décès de son mari, Diane Dupré la Tour, la cofondatrice de l’association, trouve du réconfort auprès de ses voisins, qui la sortent peu à peu de la solitude... C'est alors que lui vient l’idée d’un restaurant participatif, où les habitants du quartier, quels que soient leur âge ou leur origine, se réuniraient autour d’un repas cuisiné par leurs soins, dans un décor chaleureux. Ainsi apparurent Les Petites Cantines !

Chacun peut y adhérer (adhésion valable 1 an), venir y cuisiner, et le tarif du repas (entrée, plat et dessert) est libre, chacun donne ce qu’il veut, de 1 à plus de 15 euros.

Non seulement vous rencontrez des personnes que vous n’auriez pas rencontrées dans votre vie quotidienne et vous mangez pour peu cher, mais en plus vous mangez responsable ! Les Petites Cantines misent sur des recettes mêlant ingrédients locaux, produits en circuits courts, issus de l’agriculture biologique, avec le moins de protéines animales possible, et achetés en vrac. Un des objectifs cachés : montrer aux adhérents qu’ils peuvent bien manger en adoptant des habitudes alimentaires plus vertes. Et ça marche ! 59% d’entre eux ont emporté ces habitudes chez eux.


Les Petites Cantines face aux restrictions sanitaires : comment continuer à réunir les personnes isolées ?

L’apparition du coronavirus en mars dernier et les différents confinements ont contraint les établissements à s’adapter à une situation jamais rencontrée auparavant. Les Petites Cantines, quant à elles, sont restées fermées plusieurs mois à cause des restrictions sanitaires. Alors, pour survivre, l’établissement a ensuite choisi de développer les repas à emporter.

Dans la continuité de sa politique anti-gaspillage, l’association propose depuis fin novembre une grande nouveauté. Avec l’aide de l’association étudiante Sengaspi, qui se charge de collecter les invendus des marchés lyonnais, Les Petites Cantines préparent chaque jour 200 repas avec les restes des étals. En plus, les forains du marché de Vaise leur en livrent directement de grandes quantités deux fois par semaine.

Si elles aspirent à préparer des plats uniquement faits de produits invendus, il leur arrive parfois de manquer d’ingrédients de base comme les œufs et le beurre, qu’elles vont acheter à des producteurs locaux. Mais là encore, pas de gaspillage ! Les produits non utilisés sont distribués aux sans-abris.

Ainsi tout est mis en œuvre pour continuer à fédérer et réunir les personnes encore plus isolées depuis l’aggravation de la situation sanitaire. Le lien social est plus que jamais en danger : avec Les Petites Cantines six convives maximums pourront se rencontrer par session. L’occasion pour le maintenir !


On vous invite donc à suivre de près cette association
, et à vous inscrire sur la longue liste d’attente pour partager un bon repas convivial entre (six) Lyonnais ! 😉 Vous pouvez également faire un tour sur leur page Facebook.

A Lyon, vous avez le choix entre trois cantines :

  • Perrache (notre critique ici)
  • Vaise
  • Félix Faure

Pour plus de chance d’en avoir une pas loin de chez vous !


Et pour encore plus de découverte de nos chers établissements lyonnais, voici un article sur
La brasserie Georges, une brasserie pas comme les autres ! 🍺


Olivia

Les Petites Cantines : le réseau solidaire lyonnais prépare près de 200 repas à emporter par jour avec les invendus des marchés

Les Petites Cantines : le réseau solidaire lyonnais prépare près de 200 repas à emporter par jour avec les invendus des marchés
Actualité Lyonnaise - 25/03/2021 00:00:00

Connaissez-vous Les Petites Cantines ? On vous en dit plus sur ce réseau (non lucratif) de cantines de quartier lancé à Lyon en 2015, et qui continue de développer et renforcer les liens de proximité encore aujourd’hui malgré la crise sanitaire…


Une initiative lyonnaise pour réunir des voisins autour d’un repas convivial

Après le décès de son mari, Diane Dupré la Tour, la cofondatrice de l’association, trouve du réconfort auprès de ses voisins, qui la sortent peu à peu de la solitude... C'est alors que lui vient l’idée d’un restaurant participatif, où les habitants du quartier, quels que soient leur âge ou leur origine, se réuniraient autour d’un repas cuisiné par leurs soins, dans un décor chaleureux. Ainsi apparurent Les Petites Cantines !

Chacun peut y adhérer (adhésion valable 1 an), venir y cuisiner, et le tarif du repas (entrée, plat et dessert) est libre, chacun donne ce qu’il veut, de 1 à plus de 15 euros.

Non seulement vous rencontrez des personnes que vous n’auriez pas rencontrées dans votre vie quotidienne et vous mangez pour peu cher, mais en plus vous mangez responsable ! Les Petites Cantines misent sur des recettes mêlant ingrédients locaux, produits en circuits courts, issus de l’agriculture biologique, avec le moins de protéines animales possible, et achetés en vrac. Un des objectifs cachés : montrer aux adhérents qu’ils peuvent bien manger en adoptant des habitudes alimentaires plus vertes. Et ça marche ! 59% d’entre eux ont emporté ces habitudes chez eux.


Les Petites Cantines face aux restrictions sanitaires : comment continuer à réunir les personnes isolées ?

L’apparition du coronavirus en mars dernier et les différents confinements ont contraint les établissements à s’adapter à une situation jamais rencontrée auparavant. Les Petites Cantines, quant à elles, sont restées fermées plusieurs mois à cause des restrictions sanitaires. Alors, pour survivre, l’établissement a ensuite choisi de développer les repas à emporter.

Dans la continuité de sa politique anti-gaspillage, l’association propose depuis fin novembre une grande nouveauté. Avec l’aide de l’association étudiante Sengaspi, qui se charge de collecter les invendus des marchés lyonnais, Les Petites Cantines préparent chaque jour 200 repas avec les restes des étals. En plus, les forains du marché de Vaise leur en livrent directement de grandes quantités deux fois par semaine.

Si elles aspirent à préparer des plats uniquement faits de produits invendus, il leur arrive parfois de manquer d’ingrédients de base comme les œufs et le beurre, qu’elles vont acheter à des producteurs locaux. Mais là encore, pas de gaspillage ! Les produits non utilisés sont distribués aux sans-abris.

Ainsi tout est mis en œuvre pour continuer à fédérer et réunir les personnes encore plus isolées depuis l’aggravation de la situation sanitaire. Le lien social est plus que jamais en danger : avec Les Petites Cantines six convives maximums pourront se rencontrer par session. L’occasion pour le maintenir !


On vous invite donc à suivre de près cette association
, et à vous inscrire sur la longue liste d’attente pour partager un bon repas convivial entre (six) Lyonnais ! 😉 Vous pouvez également faire un tour sur leur page Facebook.

A Lyon, vous avez le choix entre trois cantines :

  • Perrache (notre critique ici)
  • Vaise
  • Félix Faure

Pour plus de chance d’en avoir une pas loin de chez vous !


Et pour encore plus de découverte de nos chers établissements lyonnais, voici un article sur
La brasserie Georges, une brasserie pas comme les autres ! 🍺


Olivia

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus