Histoire de Lyon : le Garage Citroën - 21/07/2020

Si vous habitez, travaillez ou étudiez dans le 7ème, vous le croisez probablement souvent. Visible depuis le pont de l’Université grâce à son immense sigle Citroën, l’édifice mythique en intrigue plus d’un. Zoom sur son histoire...

Avant tout, un garage…

...Citroën, vous l’aurez compris. Le bâtiment fut érigé rue de Marseille en 1932, et était constitué de 5 étages. Plusieurs édifices de la sorte ont été érigés en France par l’architecte de Citroën, Maurice-Jacques Ravazé, mais celui-ci est l’unique encore debout à ce jour. Lors de son inauguration, Citroën le qualifiait de “la plus grande station service du monde”, avec une capacité d’accueil de mille voitures. Pour le monde, on ne sait pas, mais c’était bel et bien le plus grand d’Europe. Chaque étage était relié par une rampe d’accès de 200m de long, permettant le stationnement des voitures sur plusieurs étages...et cette rampe existe encore aujourd’hui ! (Nous, on aimerait bien y voir quelques skaters s’y aventurer)

Histoire de Lyon : le Garage Citroën-0
Crédit : Archives de Lyon

Un bâtiment très années 30

L’édifice fut construit dès 1930 et terminé en 1932, d’où son architecture détonnant avec les bâtiments aux alentours. En béton armé, il hérite de l’architecture fonctionnaliste de l’époque : la forme du bâtiment est étroitement liée à son usage. Les grandes vitres, les contours rectilignes font écho au mouvement art déco de l’époque.

Le garage Citroën sera d’ailleurs récompensé en 1992, année où il est classé Monument Historique. Tout comme sa voisine d’en face, la Miroiterie Targe, elle aussi classée au patrimoine !

Histoire de Lyon : le Garage Citroën-1

Crédit : Eric Saillet

Un second souffle

En 2011, le bâtiment a été entièrement réhabilité - pour la modique somme de 35 millions d’euros. Une réhabilitation d’ailleurs primée en 2015. En passant devant, vous avez sans doute pu apercevoir, au travers des grandes baies vitrées, l’immense hall d’entrée. Avec une hauteur sous plafond de plus de 18 mètres, un puits de lumière savamment étudié et des sculptures d’art contemporain, il donne envie de pousser la porte !

Aujourd’hui, seul le rez-de-chaussée a gardé sa fonction initiale : Citroën y exerce encore. Mais parmi les 31 500m2, on retrouve aussi l’école de management INSEEC, des bureaux, un espace de coworking au 5ème étage...avec une magnifique vue jusqu’à Fourvière !


Histoire de Lyon : le Garage Citroën-2

Crédit : Eric Saillet

Et vous, avez-vous déjà eu la chance de pousser les portes de ce bâtiment emblématique du 7e arrondissement ?


N’hésitez pas à (re)découvrir l’Histoire de Lyon grâce à notre série d’articles : Notre Dame de Fourvière ou le Cimetière de Loyasse n’auront bientôt plus de secrets pour vous !

Histoire de Lyon : le Garage Citroën

Histoire de Lyon : le Garage Citroën
Redécouvrir Lyon - 21/07/2020 00:00:00

Si vous habitez, travaillez ou étudiez dans le 7ème, vous le croisez probablement souvent. Visible depuis le pont de l’Université grâce à son immense sigle Citroën, l’édifice mythique en intrigue plus d’un. Zoom sur son histoire...

Avant tout, un garage…

...Citroën, vous l’aurez compris. Le bâtiment fut érigé rue de Marseille en 1932, et était constitué de 5 étages. Plusieurs édifices de la sorte ont été érigés en France par l’architecte de Citroën, Maurice-Jacques Ravazé, mais celui-ci est l’unique encore debout à ce jour. Lors de son inauguration, Citroën le qualifiait de “la plus grande station service du monde”, avec une capacité d’accueil de mille voitures. Pour le monde, on ne sait pas, mais c’était bel et bien le plus grand d’Europe. Chaque étage était relié par une rampe d’accès de 200m de long, permettant le stationnement des voitures sur plusieurs étages...et cette rampe existe encore aujourd’hui ! (Nous, on aimerait bien y voir quelques skaters s’y aventurer)

Histoire de Lyon : le Garage Citroën-0
Crédit : Archives de Lyon

Un bâtiment très années 30

L’édifice fut construit dès 1930 et terminé en 1932, d’où son architecture détonnant avec les bâtiments aux alentours. En béton armé, il hérite de l’architecture fonctionnaliste de l’époque : la forme du bâtiment est étroitement liée à son usage. Les grandes vitres, les contours rectilignes font écho au mouvement art déco de l’époque.

Le garage Citroën sera d’ailleurs récompensé en 1992, année où il est classé Monument Historique. Tout comme sa voisine d’en face, la Miroiterie Targe, elle aussi classée au patrimoine !

Histoire de Lyon : le Garage Citroën-1

Crédit : Eric Saillet

Un second souffle

En 2011, le bâtiment a été entièrement réhabilité - pour la modique somme de 35 millions d’euros. Une réhabilitation d’ailleurs primée en 2015. En passant devant, vous avez sans doute pu apercevoir, au travers des grandes baies vitrées, l’immense hall d’entrée. Avec une hauteur sous plafond de plus de 18 mètres, un puits de lumière savamment étudié et des sculptures d’art contemporain, il donne envie de pousser la porte !

Aujourd’hui, seul le rez-de-chaussée a gardé sa fonction initiale : Citroën y exerce encore. Mais parmi les 31 500m2, on retrouve aussi l’école de management INSEEC, des bureaux, un espace de coworking au 5ème étage...avec une magnifique vue jusqu’à Fourvière !


Histoire de Lyon : le Garage Citroën-2

Crédit : Eric Saillet

Et vous, avez-vous déjà eu la chance de pousser les portes de ce bâtiment emblématique du 7e arrondissement ?


N’hésitez pas à (re)découvrir l’Histoire de Lyon grâce à notre série d’articles : Notre Dame de Fourvière ou le Cimetière de Loyasse n’auront bientôt plus de secrets pour vous !

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus