Un Islandais se fait greffer deux bras par une équipe lyonnaise - 29/01/2021

Ils l’ont fait : une équipe lyonnaise parvient à greffer deux bras à un Islandais !

C’est une première pour la médecine française et même mondiale. Le 13 janvier à l’hôpital Édouard-Herriot, une opération de 15 heures s’est déroulée avec un succès sans pareil.

Les médecins l’ont appelé « le Viking » : natif d’Islande, Félix Gretarsson (48 ans) avait été électrocuté le 12 janvier 1998 en intervenant sur une ligne à haute tension. Il perd alors ses deux bras et doit subir près d’une cinquantaine d’opérations. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il aborde le ponte lyonnais de la greffe, Jean-Michel Dubernard. Ce dernier a en effet été le premier à réussir une greffe de main et une double greffe. M. Gretarsson est alors dirigé vers les hôpitaux lyonnais et doit attendre encore 5 ans de manière à mettre au point un protocole détaillé, des répétitions, et un plan de financement pour parvenir à ladite opération. Le chef de l’équipe médicale l’affirme, « cette double greffe est un énorme progrès pour l’humanité, l’élément déterminant c’est le don d’organes ».

Ainsi, ce sont des médecins et des infirmiers qui viennent des Hospices Civils de Lyon et des cliniques du Parc et Saint-Charles, de Médipôle, des Hôpitaux Jean-Mermoz, Nord-Ouest, Infirmerie protestante.

Lors d’une conférence de presse le 22 janvier, les médecins sont formels, l’opération a réussi : « on sait qu’il va y arriver, parce qu’il est très fort mentalement. Sa vie va changer. Il a des années de rééducation devant lui, il a la capacité de les affronter ». Même s’il faudra des années au patient pour que ses mains retrouvent des sensations, et que plier un coude sera la véritable fierté des médecins, l’image corporelle de Félix Gretarsson est sauve. Lui qui ne s’est jamais bercé d’illusions sur les lourdes charges de cette proposition médicale (tant au niveau physique que psychologique), il restera accompagné toute sa vie par une équipe médicale lyonnaise qui lui sera toujours dévouée.

En tout cas, ce genre de nouvelles nous donne du baume au cœur, nous ne pouvons qu’être fiers et admiratifs du personnel de santé lyonnais !

Ilona

Source photo icône : MORIN Hervé

Un Islandais se fait greffer deux bras par une équipe lyonnaise

Un Islandais se fait greffer deux bras par une équipe lyonnaise
Actualité Lyonnaise - 29/01/2021 00:00:00

Ils l’ont fait : une équipe lyonnaise parvient à greffer deux bras à un Islandais !

C’est une première pour la médecine française et même mondiale. Le 13 janvier à l’hôpital Édouard-Herriot, une opération de 15 heures s’est déroulée avec un succès sans pareil.

Les médecins l’ont appelé « le Viking » : natif d’Islande, Félix Gretarsson (48 ans) avait été électrocuté le 12 janvier 1998 en intervenant sur une ligne à haute tension. Il perd alors ses deux bras et doit subir près d’une cinquantaine d’opérations. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il aborde le ponte lyonnais de la greffe, Jean-Michel Dubernard. Ce dernier a en effet été le premier à réussir une greffe de main et une double greffe. M. Gretarsson est alors dirigé vers les hôpitaux lyonnais et doit attendre encore 5 ans de manière à mettre au point un protocole détaillé, des répétitions, et un plan de financement pour parvenir à ladite opération. Le chef de l’équipe médicale l’affirme, « cette double greffe est un énorme progrès pour l’humanité, l’élément déterminant c’est le don d’organes ».

Ainsi, ce sont des médecins et des infirmiers qui viennent des Hospices Civils de Lyon et des cliniques du Parc et Saint-Charles, de Médipôle, des Hôpitaux Jean-Mermoz, Nord-Ouest, Infirmerie protestante.

Lors d’une conférence de presse le 22 janvier, les médecins sont formels, l’opération a réussi : « on sait qu’il va y arriver, parce qu’il est très fort mentalement. Sa vie va changer. Il a des années de rééducation devant lui, il a la capacité de les affronter ». Même s’il faudra des années au patient pour que ses mains retrouvent des sensations, et que plier un coude sera la véritable fierté des médecins, l’image corporelle de Félix Gretarsson est sauve. Lui qui ne s’est jamais bercé d’illusions sur les lourdes charges de cette proposition médicale (tant au niveau physique que psychologique), il restera accompagné toute sa vie par une équipe médicale lyonnaise qui lui sera toujours dévouée.

En tout cas, ce genre de nouvelles nous donne du baume au cœur, nous ne pouvons qu’être fiers et admiratifs du personnel de santé lyonnais !

Ilona

Source photo icône : MORIN Hervé

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus