Une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo électrique à Lyon - 17/03/2021

Tous en selle ! Tel est le crédo de la nouvelle équipe écologiste de la mairie de Lyon. Moins d’un an après l’arrivée du nouveau maire Grégory Doucet, la Métropole multiplie les initiatives en faveur du développement du vélo à Lyon. Après la création de nouvelles pistes cyclables (et notamment les fameuses coronapistes), la ville veut désormais aider financièrement les Lyonnais à acheter un vélo électrique.

La prime métropolitaine qui existait en 2020 s’est arrêtée au 31 décembre dernier. Le vice-président de la Métropole de Lyon Fabien Bagnon s’est alors mobilisé pour relancer ce coup de pouce et inciter les Lyonnais à vélotaffer. Chose promise, chose due : le retour de la prime à l’achat a été voté en conseil de la Métropole lundi dernier avec un budget estimé à 1 500 000 euros. Cette prime à l’achat va de 100 à 500 euros, en fonction des revenus de l’acquéreur.


Quels vélos sont éligibles à la prime ?

Cette aide peut d’ores et déjà être utilisée pour l’achat de trois types de vélos : les vélos à assistance électrique (VAE), les vélos cargos et les vélos pliants. L’objectif est clair : inciter l’utilisation quotidienne du vélo au-delà du loisir. Le vélo électrique permet d’aller au travail sans transpirer. Le cargo est pratique pour emmener ses enfants à l’école et transporter des charges lourdes. Enfin, le vélo pliant résout les problèmes de vol et d’espace en permettant aux utilisateurs de le mettre dans un appartement.


Qui peut en bénéficier ?

La prime à l’achat est de 500 euros pour ceux dont le revenu fiscal de référence divisé par le nombre de parts fiscales est inférieur ou égal à 13 489€ et de 100 euros pour les acheteurs qui dépassent ce seuil. Une fois l’achat effectué, il faudra envoyer la facture à la Métropole avant le 31 mars 2022. L’initiative se veut locale : les vélos achetés sur Internet ne sont pas éligibles à la prime. Une façon de soutenir les commerces locaux qui ont souffert du confinement.

A côté de la mise en place d’aides, le développement de l’utilisation du vélotaf continue, la Métropole de Lyon construit des parking relais et installe des stations de recharge pour les VAE. Et si vos pneus sont dégonflés en chemin, vous pourrez profiter des quelques dizaines de pompes en libre-service mises en place par Vélo’v (la liste des pompes à vélo en libre service ici !).


Deux bonnes nouvelles : d’abord pour ceux qui en ont marre d’arriver transpirant au travail mais qui ne veulent pas se détacher de leur cher vélo, la prime à l’achat s’applique à la transformation d’un vélo mécanique en vélo électrique. Ensuite, l’État propose de son côté des aides allant jusqu’à 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Plus de raisons de ne pas monter Fourvière en wheeling ! 😉


Baptiste

Une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo électrique à Lyon

Une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo électrique à Lyon
Actualité Lyonnaise - 17/03/2021 00:00:00

Tous en selle ! Tel est le crédo de la nouvelle équipe écologiste de la mairie de Lyon. Moins d’un an après l’arrivée du nouveau maire Grégory Doucet, la Métropole multiplie les initiatives en faveur du développement du vélo à Lyon. Après la création de nouvelles pistes cyclables (et notamment les fameuses coronapistes), la ville veut désormais aider financièrement les Lyonnais à acheter un vélo électrique.

La prime métropolitaine qui existait en 2020 s’est arrêtée au 31 décembre dernier. Le vice-président de la Métropole de Lyon Fabien Bagnon s’est alors mobilisé pour relancer ce coup de pouce et inciter les Lyonnais à vélotaffer. Chose promise, chose due : le retour de la prime à l’achat a été voté en conseil de la Métropole lundi dernier avec un budget estimé à 1 500 000 euros. Cette prime à l’achat va de 100 à 500 euros, en fonction des revenus de l’acquéreur.


Quels vélos sont éligibles à la prime ?

Cette aide peut d’ores et déjà être utilisée pour l’achat de trois types de vélos : les vélos à assistance électrique (VAE), les vélos cargos et les vélos pliants. L’objectif est clair : inciter l’utilisation quotidienne du vélo au-delà du loisir. Le vélo électrique permet d’aller au travail sans transpirer. Le cargo est pratique pour emmener ses enfants à l’école et transporter des charges lourdes. Enfin, le vélo pliant résout les problèmes de vol et d’espace en permettant aux utilisateurs de le mettre dans un appartement.


Qui peut en bénéficier ?

La prime à l’achat est de 500 euros pour ceux dont le revenu fiscal de référence divisé par le nombre de parts fiscales est inférieur ou égal à 13 489€ et de 100 euros pour les acheteurs qui dépassent ce seuil. Une fois l’achat effectué, il faudra envoyer la facture à la Métropole avant le 31 mars 2022. L’initiative se veut locale : les vélos achetés sur Internet ne sont pas éligibles à la prime. Une façon de soutenir les commerces locaux qui ont souffert du confinement.

A côté de la mise en place d’aides, le développement de l’utilisation du vélotaf continue, la Métropole de Lyon construit des parking relais et installe des stations de recharge pour les VAE. Et si vos pneus sont dégonflés en chemin, vous pourrez profiter des quelques dizaines de pompes en libre-service mises en place par Vélo’v (la liste des pompes à vélo en libre service ici !).


Deux bonnes nouvelles : d’abord pour ceux qui en ont marre d’arriver transpirant au travail mais qui ne veulent pas se détacher de leur cher vélo, la prime à l’achat s’applique à la transformation d’un vélo mécanique en vélo électrique. Ensuite, l’État propose de son côté des aides allant jusqu’à 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Plus de raisons de ne pas monter Fourvière en wheeling ! 😉


Baptiste

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus