Pourquoi Interpol s'est installé à Lyon ?

Pourquoi Interpol s'est installé à Lyon ?
Redécouvrir Lyon - 31 oct. 2019

Interpol aussi dénommé pour les puristes, Organisation internationale de police criminelle, a été créée en 1923 pour garantir la coopération internationale. Nous avions retenu la leçon des années précédentes… Et cette institution qui s’approche bientôt de son centenaire, est installée à Lyon depuis 1989 dans notre chère Lugdunum. Mais pourquoi cette entité internationale, a choisi la France et surtout Lyon pour poser ses bagages ?

Pour nous surveiller

Interpol à Lyon ? L’organisation internationale de police à Lyon ? Vous pouvez respirer, ce n’est pas parce que vous avez grignoté un grain de raisin au marché Quai Saint-Antoine, qu’Interpol va vous tomber dessus.

On pourrait le penser avec toutes les forces policières présentes dans la région. Saviez-vous qu’à part Interpol à Lyon, nous avions la police scientifique basée à Écully mais aussi l’École nationale des commissaires à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.

Police - Interpol

Alors pas de bêtises, samedi soir prochain…

Pour faire des bons repas d’affaire

Qui passe à Lyon sans manger, repart. Qui passe à Lyon et mange, revient s’installer.

Cette expression n’existe pas mais elle s’applique tellement bien à la situation, qu’on était obligé de la mettre. Lors de la venue des membres d’Interpol, ils n’ont pas eu le droit de quitter Lyon avant de goûter à notre gastronomie lyonnaise… Les joueurs experts ne sortent-ils pas leur meilleure carte pour la fin ?

Côte de porc - Lyon

Comment ne pas succomber devant un tel plat ?

Parce que nous, les lyonnais, sommes les meilleurs, tout simplement

1/180 : nous étions 180 villes en lice et nous avons terminé premier. Lyon est l’élu ce 15 février 1985. Le projet de faire un cube de 10 étages au cœur de la Cité Internationale est acté. Le rendu dans la réalité fait donc penser à nos forteresses que nous faisions petits sur la plage, avec des douves très marquées.

Une petite victoire sur Paris, pas de rivalités, on ne regarde pas dans l’assiette du voisin me disait ma Maman, mais cette victoire était trop belle. Même le maire de l’époque, Francisque Collomb s’était permis une petite remarque piquante “Paris devra maintenant avaler la pilule ! Les délégations d’Interpol ont apprécié la ville de Lyon. On a gagné ! Il faut bien de temps en temps que l’on gagne !”.

On vous aime Paris.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus