Un pont ou un téléphérique entre Croix-Rousse et Fourvière ?

Un pont ou un téléphérique entre Croix-Rousse et Fourvière ?
Actualité Lyonnaise - 03 déc. 2019

Pont en bois, ponts en pierre, “Pont Hercule”, projet de G.Eiffel...

C’est en 1847 que le premier projet de pont est imaginé par M. Lehaitre. La révolution de 1848 met rapidement le projet à l’arrêt.

Plus tard, en 1855 le Pont Hercule est proposé par M. Vergnais, véritable arc-en-ciel entre deux collines !

Celui de M. Drevet en 1869 lui était beaucoup plus massif !

Ensuite, en 1875, M. Carrere, charpentier de métier, propose un pont en bois !

Et oui ! Même Gustave Eiffel a proposé sa version. C’est le projet le plus ambitieux qui ait jamais été proposé. Selon les plans, le pont aurait fait 578m de long et sa chaussée aurait été de 6m, doublée d’une voie ferré de 8m et de 2 trottoirs de 1m !

Le dernier projet de pont suspendu au 19ème siècle remonte à M.Teste :

Est-ce que l’idée est toujours d’actualité ?

Depuis la construction du pont de l’Homme de la Roche en 1911, très peu de projets ont été proposés. Si ce n’est en 1986, lorsque le Pont de l’Homme de la Roche est démoli par sécurité. Plusieurs cabinets d’architectes s’étaient alors penchés sur la question et avaient relancé l’idée de joindre Fourvière et Croix-Rousse !

Le cabinet Jourda Architectes en 1989 avait par exemple proposé un double pont. L’un était au niveau de tous les autres ponts, l’autre rejoignait Fourvière à partir de la Croix-Rousse.

Source Jourda Architectes

Mais une passerelle provisoire est rebâtie rapidement par la ville de Lyon, dès 1986. Cette passerelle provisoire est toujours celle en place.

Imaginer autre chose ?

Alors si l’idée d’un pont ou d’une passerelle entre Fourvière et la Croix-Rousse est peut-être un peu ambitieuse et constitue très certainement un éléphant blanc, d’autres idées ont émergé.

Par exemple, un téléphérique présenterait plusieurs avantages. Le téléphérique a un faible coût et permet de transporter énormément de monde. À Brest, seulement 19 millions d’euros ont été dépensés avec une capacité de 1 200 passagers à l’heure. Quand on sait que le coût du metro E dépassera très certainement le milliard d’euros, on se demande si le téléphérique n’est en fait pas la solution à tous les problèmes de transport à Lyon.

Le seul inconvénient qui peut apparaître est la gêne que cela potentiellement occasionnée pour les riverains qui verraient passer devant leurs fenêtres le téléphérique.

Mais The Gondola Project, un cabinet de conseil spécialisé dans les aérotrams avait par exemple proposé d’utiliser un smart glass dans les cabines qui deviendraient opaques lorsque le téléphérique passerait au-dessus de zone d’habitation.

The Gondola Project allait même plus loin qu’un simple téléphérique entre la Croix-Rousse et Fourvière et proposait même une ligne bien plus longue qui irait du Parc de la Tête d’Or - Gros Caillou - Fort Saint-Jean - Cimetière de Loyasse - Saint Irénée - Perrache.

Selon eux l’impact au sol aurait été minime car ils proposaient de réutiliser les anciens forts de Lyon.

Et vous, vous imaginez quoi pour votre ville de demain ?

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus