Nouvelle gestion des espaces verts à Lyon : vers une ville plus durable ! - 28/05/2020

Alors que nous étions enfermés pendant deux mois, la nature, elle, s’est libérée pour reprendre ses droits dans les jardins et parcs de la ville. Les herbes sont hautes, les fleurs envahissent l’espace…. pour le plus grand bonheur des lyonnais. Cette parenthèse enchantée marque le début d’une nouvelle gestion des espaces verts, plus frugale. Et si le coronavirus avait du bon pour l’environnement ?

La nature reprend ses droits

"Après le confinement, laissons la nature intacte au parc de la Tête d'Or !". Vous avez sûrement entendu parler de la pétition lancée par l’association “Nature et Cité”, demandant à la ville de laisser les pelouses du parc de la Tête d’Or intactes. En effet, il semblerait que ce retour à l’état sauvage ait charmé les habitants de la ville, y compris les animaux et les oiseaux qui ont pu y trouver refuge. La ville prévoit alors de profiter de cette situation pour continuer à laisser les espaces publiques ainsi.

Une gestion plus frugale des espaces verts

Ce principe de gestion frugale des tontes est appliqué dans les parcs et jardins en fonction de leur taille et de leur fréquentation. A titre d’exemple, dans le 3ème et le 6ème arrondissements, ce sont15 hectares de verdure qui sont désormais laissés en prairie (soit 5 hectares de plus que l’année dernière). Ainsi, la moitié des espaces verts de la ville seront traités avec une tonte ou un fauchage seulement en cas de nécessité. Cette technique concernait déjà un tiers des parcs de Lyon. Mais cette fois-ci, l’application d’une gestion différenciée de la faune et la flore est envisagée. La municipalité évoque ainsi des relevés terrains floristiques.

Les bienfaits d’une telle gestion

Si cette nouvelle méthode de gestion d’entretien des parcs plaît, c’est surtout car elle apporte énormément de bienfaits pour l’environnement et ses habitants. Elle permet de respecter la biodiversité présente dans le parc et de ne pas la perturber à chaque tonte. Mais surtout, la limitation des interventions chimiques et mécaniques au sein des espaces verts ravie les lyonnais qui rêvent d’une ville plus durable et respectueuse de l’environnement.

N’hésitez pas à profiter de la chaleur pour aller découvrir vos parcs préférés sous un nouveau jour.

Nouvelle gestion des espaces verts à Lyon : vers une ville plus durable !

Nouvelle gestion des espaces verts à Lyon : vers une ville plus durable !
Actualité Lyonnaise - 28/05/2020 00:00:00

Alors que nous étions enfermés pendant deux mois, la nature, elle, s’est libérée pour reprendre ses droits dans les jardins et parcs de la ville. Les herbes sont hautes, les fleurs envahissent l’espace…. pour le plus grand bonheur des lyonnais. Cette parenthèse enchantée marque le début d’une nouvelle gestion des espaces verts, plus frugale. Et si le coronavirus avait du bon pour l’environnement ?

La nature reprend ses droits

"Après le confinement, laissons la nature intacte au parc de la Tête d'Or !". Vous avez sûrement entendu parler de la pétition lancée par l’association “Nature et Cité”, demandant à la ville de laisser les pelouses du parc de la Tête d’Or intactes. En effet, il semblerait que ce retour à l’état sauvage ait charmé les habitants de la ville, y compris les animaux et les oiseaux qui ont pu y trouver refuge. La ville prévoit alors de profiter de cette situation pour continuer à laisser les espaces publiques ainsi.

Une gestion plus frugale des espaces verts

Ce principe de gestion frugale des tontes est appliqué dans les parcs et jardins en fonction de leur taille et de leur fréquentation. A titre d’exemple, dans le 3ème et le 6ème arrondissements, ce sont15 hectares de verdure qui sont désormais laissés en prairie (soit 5 hectares de plus que l’année dernière). Ainsi, la moitié des espaces verts de la ville seront traités avec une tonte ou un fauchage seulement en cas de nécessité. Cette technique concernait déjà un tiers des parcs de Lyon. Mais cette fois-ci, l’application d’une gestion différenciée de la faune et la flore est envisagée. La municipalité évoque ainsi des relevés terrains floristiques.

Les bienfaits d’une telle gestion

Si cette nouvelle méthode de gestion d’entretien des parcs plaît, c’est surtout car elle apporte énormément de bienfaits pour l’environnement et ses habitants. Elle permet de respecter la biodiversité présente dans le parc et de ne pas la perturber à chaque tonte. Mais surtout, la limitation des interventions chimiques et mécaniques au sein des espaces verts ravie les lyonnais qui rêvent d’une ville plus durable et respectueuse de l’environnement.

N’hésitez pas à profiter de la chaleur pour aller découvrir vos parcs préférés sous un nouveau jour.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus