Méditer pour les nuls - 20/04/2020

J+1 du confinement - “Arrête de me saoûler avec ton yoga et tes respirations à la con, c’est pas pour moi !”

J+20 du confinement - “Ça consiste en quoi exactement, la méditation ?...”

Soyons honnêtes, on a tous déjà été intrigués par la méditation. En même temps, ça fait quelques années qu’on en entend beaucoup parler et qu’on en vante les mérites : relaxation, bonne gestion du stress, booster d’immunité, concentration… C’est sûr que par les temps qui courent, ça nous ferait pas de mal !

Moi non plus, j’en avais jamais fait. Moi aussi, ça me faisait doucement rire cette solution miracle à tous nos problèmes. Mais bon, j’ai arrêté de faire la difficile et je suis prête à tout pour me ressourcer. Et puis j’avoue que j’étais aussi un peu curieuse, alors je me suis renseignée.

C’est quoi exactement, la méditation ?


En fait, on confond facilement méditation et relaxation, alors que le but et l’expérience ne sont pas les mêmes !

En méditation on ne cherche pas à se détendre. En relaxation notre objectif est d’atteindre un état de détente, on peut donc réussir ou échouer notre pratique. En méditation, il n’y a ni réussite ni échec, il s’agit seulement de pratiquer, s'entraîner, accepter le présent tel qu’il est.

J’ai testé plein de méthodes différentes, mais en tant que débutante et nulle professionnelle en méditation, il y en a une qui m’a bien plu et qui je pense est idéale pour démarrer.

Je la retranscris ici pour vous...

Suivez les étapes !

1. Asseyez-vous en tailleur, il faut que la posture soit confortable

On dit souvent que c’est comme on préfère, qu’on peut aussi s’allonger, mais en fait le plus efficace pour vraiment bien rentrer dans sa séance reste la position du tailleur d’après mon expérience.

Dans cette position, colonne vertébrale droite, tous nos chakras sont alignés et on peut avoir une respiration profonde.

Bonus : vous pouvez mettre un coussin sous vos fesses, le but est de vous sentir bien pour pouvoir rester dans cette position le plus longtemps possible !

2. Les mains en mode bouddha


Méditer pour les nuls-0

Relâchez vos épaules et détendez vos bras, posez vos mains sur vos cuisses face vers le ciel. Dans l’hindouisme, les Dieux se tenaient comme ça car c’est un signe d’ouverture.

Dans cette posture assise, prenez conscience de chaque partie de votre corps et grandissez-vous. La séance peut vraiment commencer !

3. Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration

Une fois que vous avez les yeux fermés, suivez 5 fois le circuit suivant :

  • Inspirez en gonflant le ventre = 5 secondes
  • Bloquez = 4 secondes
  • Expirez le plus doucement possible jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’air du tout = minimum 8 secondes

Pendant ces respirations, des pensées vont arriver naturellement, et c’est parfaitement normal. Peu importe ce à quoi vous pensez, laissez venir et aller votre esprit sans chercher à le contrôler.

Tenez comme ça le plus longtemps possible : restez concentré(e) sur votre respiration et, tout en continuant de laisser votre esprit divaguer, observez votre souffle, constatez ce qui se passe en vous.

Petit à petit vous allez peut-être vous calmer, vous sentir plus léger. Vous entrez dans ce qu’on appelle la “pleine conscience”, c’est à dire que vous êtes ancré dans l’instant présent. Quand votre esprit s’en va, vous décidez désormais de le ramener ici et maintenant, de le ramener à votre souffle.

Si vous tenez une minute sans savoir tout ce à quoi vous avez pensé et sans être capable de mesurer le temps écoulé, eh bien, vous avez médité !

Vous pouvez faire cela pendant 1, 10, 20, 30 minutes ou plusieurs heures.

Le plus important est l’intention que vous y mettez qui va faire que vous serez de plus en plus serein car vous réussirez mieux à être dans l’instant présent.

Il vaut mieux tenir 1 minutes en étant pleinement présent à soi-même que se forcer à tenir 30 minutes sans y être totalement.

Alors ça ne vous a peut-être pas paru révolutionnaire, chacun son truc, mais c’est une expérience à essayer et qui peut s’avérer hyper addictive quand on aime la pratiquer ! Perso je vais essayer de méditer plus régulièrement… Qui sait, bientôt vous me retrouverez peut-être en tailleur en haut du plateau de la Croix-Rousse face aux montagnes enneigées !

Méditer pour les nuls-1

Méditer pour les nuls

Méditer pour les nuls
Actualité Lyonnaise - 20/04/2020 00:00:00

J+1 du confinement - “Arrête de me saoûler avec ton yoga et tes respirations à la con, c’est pas pour moi !”

J+20 du confinement - “Ça consiste en quoi exactement, la méditation ?...”

Soyons honnêtes, on a tous déjà été intrigués par la méditation. En même temps, ça fait quelques années qu’on en entend beaucoup parler et qu’on en vante les mérites : relaxation, bonne gestion du stress, booster d’immunité, concentration… C’est sûr que par les temps qui courent, ça nous ferait pas de mal !

Moi non plus, j’en avais jamais fait. Moi aussi, ça me faisait doucement rire cette solution miracle à tous nos problèmes. Mais bon, j’ai arrêté de faire la difficile et je suis prête à tout pour me ressourcer. Et puis j’avoue que j’étais aussi un peu curieuse, alors je me suis renseignée.

C’est quoi exactement, la méditation ?


En fait, on confond facilement méditation et relaxation, alors que le but et l’expérience ne sont pas les mêmes !

En méditation on ne cherche pas à se détendre. En relaxation notre objectif est d’atteindre un état de détente, on peut donc réussir ou échouer notre pratique. En méditation, il n’y a ni réussite ni échec, il s’agit seulement de pratiquer, s'entraîner, accepter le présent tel qu’il est.

J’ai testé plein de méthodes différentes, mais en tant que débutante et nulle professionnelle en méditation, il y en a une qui m’a bien plu et qui je pense est idéale pour démarrer.

Je la retranscris ici pour vous...

Suivez les étapes !

1. Asseyez-vous en tailleur, il faut que la posture soit confortable

On dit souvent que c’est comme on préfère, qu’on peut aussi s’allonger, mais en fait le plus efficace pour vraiment bien rentrer dans sa séance reste la position du tailleur d’après mon expérience.

Dans cette position, colonne vertébrale droite, tous nos chakras sont alignés et on peut avoir une respiration profonde.

Bonus : vous pouvez mettre un coussin sous vos fesses, le but est de vous sentir bien pour pouvoir rester dans cette position le plus longtemps possible !

2. Les mains en mode bouddha


Méditer pour les nuls-0

Relâchez vos épaules et détendez vos bras, posez vos mains sur vos cuisses face vers le ciel. Dans l’hindouisme, les Dieux se tenaient comme ça car c’est un signe d’ouverture.

Dans cette posture assise, prenez conscience de chaque partie de votre corps et grandissez-vous. La séance peut vraiment commencer !

3. Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration

Une fois que vous avez les yeux fermés, suivez 5 fois le circuit suivant :

  • Inspirez en gonflant le ventre = 5 secondes
  • Bloquez = 4 secondes
  • Expirez le plus doucement possible jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’air du tout = minimum 8 secondes

Pendant ces respirations, des pensées vont arriver naturellement, et c’est parfaitement normal. Peu importe ce à quoi vous pensez, laissez venir et aller votre esprit sans chercher à le contrôler.

Tenez comme ça le plus longtemps possible : restez concentré(e) sur votre respiration et, tout en continuant de laisser votre esprit divaguer, observez votre souffle, constatez ce qui se passe en vous.

Petit à petit vous allez peut-être vous calmer, vous sentir plus léger. Vous entrez dans ce qu’on appelle la “pleine conscience”, c’est à dire que vous êtes ancré dans l’instant présent. Quand votre esprit s’en va, vous décidez désormais de le ramener ici et maintenant, de le ramener à votre souffle.

Si vous tenez une minute sans savoir tout ce à quoi vous avez pensé et sans être capable de mesurer le temps écoulé, eh bien, vous avez médité !

Vous pouvez faire cela pendant 1, 10, 20, 30 minutes ou plusieurs heures.

Le plus important est l’intention que vous y mettez qui va faire que vous serez de plus en plus serein car vous réussirez mieux à être dans l’instant présent.

Il vaut mieux tenir 1 minutes en étant pleinement présent à soi-même que se forcer à tenir 30 minutes sans y être totalement.

Alors ça ne vous a peut-être pas paru révolutionnaire, chacun son truc, mais c’est une expérience à essayer et qui peut s’avérer hyper addictive quand on aime la pratiquer ! Perso je vais essayer de méditer plus régulièrement… Qui sait, bientôt vous me retrouverez peut-être en tailleur en haut du plateau de la Croix-Rousse face aux montagnes enneigées !

Méditer pour les nuls-1

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus