Le saviez-vous ? La ligne A du métro traverse le Rhône à l’intérieur d’un pont ! - 18/02/2021

Active depuis plus de 40 ans, la ligne A recèle de petits détails insolites ! Ah, vous voulez un exemple ? C’est la seule ligne du métro lyonnais à traverser le Rhône à l’intérieur d’un pont.

Inauguré en 1976, le pont Morand relie le 1er et le 6ème arrondissement, entre la place Louis Pradel à l’Ouest et la place du Maréchal Lyautey à l’Est.

Deux ans plus tard, en 1978, la ligne A du métro lyonnais est inaugurée : elle relie la gare Perrache à Laurent Bonnevay, en croisant les lignes D à Bellecour, C à Hôtel de Ville et B à Charpennes.


Le saviez-vous ? La ligne A du métro traverse le Rhône à l’intérieur d’un pont !-0


La ligne A, quelle aventure !

La création de cette ligne n’a pas été de tout repos. Dès le commencement des travaux au début des années 70 de nombreuses contestations ont lieu. Le tracé de la ligne A est en débat, et les travaux à ciel ouvert rendent furieux les habitants et les commerçants. Suite à quelques changements d’itinéraire, les travaux commencent en 1973, et sont souvent interrompus pour les fêtes de fin d’année ou par d’autres événements.

Entre l’arrêt Hôtel de Ville - Louis Pradel et Foch, la ligne A traverse le Rhône. Il est alors décidé de faire passer le métro à l’intérieur du pont.

D’une largeur de 15,5 mètres et long de 187 mètres, le pont Morand permet à la ligne A de circuler dans son tablier, situé en-dessous de la chaussée pour les piétons et automobilistes.


Un brin d’histoire

Vous voulez une autre anecdote sur le pont Morand ? Ce dernier a connu de nombreux changements de noms, et presque tout autant de démolitions.

Lorsqu’il est construit en bois par l’architecte Jean-Antoine Morand en 1774, il est nommé pont Saint-Clair, puis pont Affranchi en 1793, pont des Victoires en 1794 et enfin pont Morand en 1810.

Lorsqu’il s’écroule en 1825, il est remplacé par un pont volant le temps de sa reconstruction. Dans les années 1880, il menace de tomber en ruine : il est donc démoli en 1886, puis remplacé par un pont à structure métallique. Partiellement détruit par les Allemands en 1944, il est rouvert en 1948.

Enfin, il est démoli en 1974 dans le cadre des travaux du métro, pour être inauguré deux ans plus tard tel que nous le connaissons aujourd’hui.



Chaque jour, c’est plus de 252 000 passagers qui empruntent la ligne A. A votre avis, combien savent qu’ils traversent le Rhône dans un pont ? 🤔

Romain

Le saviez-vous ? La ligne A du métro traverse le Rhône à l’intérieur d’un pont !

Le saviez-vous ? La ligne A du métro traverse le Rhône à l’intérieur d’un pont !
Redécouvrir Lyon - 18/02/2021 00:00:00

Active depuis plus de 40 ans, la ligne A recèle de petits détails insolites ! Ah, vous voulez un exemple ? C’est la seule ligne du métro lyonnais à traverser le Rhône à l’intérieur d’un pont.

Inauguré en 1976, le pont Morand relie le 1er et le 6ème arrondissement, entre la place Louis Pradel à l’Ouest et la place du Maréchal Lyautey à l’Est.

Deux ans plus tard, en 1978, la ligne A du métro lyonnais est inaugurée : elle relie la gare Perrache à Laurent Bonnevay, en croisant les lignes D à Bellecour, C à Hôtel de Ville et B à Charpennes.


Le saviez-vous ? La ligne A du métro traverse le Rhône à l’intérieur d’un pont !-0


La ligne A, quelle aventure !

La création de cette ligne n’a pas été de tout repos. Dès le commencement des travaux au début des années 70 de nombreuses contestations ont lieu. Le tracé de la ligne A est en débat, et les travaux à ciel ouvert rendent furieux les habitants et les commerçants. Suite à quelques changements d’itinéraire, les travaux commencent en 1973, et sont souvent interrompus pour les fêtes de fin d’année ou par d’autres événements.

Entre l’arrêt Hôtel de Ville - Louis Pradel et Foch, la ligne A traverse le Rhône. Il est alors décidé de faire passer le métro à l’intérieur du pont.

D’une largeur de 15,5 mètres et long de 187 mètres, le pont Morand permet à la ligne A de circuler dans son tablier, situé en-dessous de la chaussée pour les piétons et automobilistes.


Un brin d’histoire

Vous voulez une autre anecdote sur le pont Morand ? Ce dernier a connu de nombreux changements de noms, et presque tout autant de démolitions.

Lorsqu’il est construit en bois par l’architecte Jean-Antoine Morand en 1774, il est nommé pont Saint-Clair, puis pont Affranchi en 1793, pont des Victoires en 1794 et enfin pont Morand en 1810.

Lorsqu’il s’écroule en 1825, il est remplacé par un pont volant le temps de sa reconstruction. Dans les années 1880, il menace de tomber en ruine : il est donc démoli en 1886, puis remplacé par un pont à structure métallique. Partiellement détruit par les Allemands en 1944, il est rouvert en 1948.

Enfin, il est démoli en 1974 dans le cadre des travaux du métro, pour être inauguré deux ans plus tard tel que nous le connaissons aujourd’hui.



Chaque jour, c’est plus de 252 000 passagers qui empruntent la ligne A. A votre avis, combien savent qu’ils traversent le Rhône dans un pont ? 🤔

Romain

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus