Les étoiles de Lyon (et on parle pas des chefs !) - 01/06/2021

Etoile de Lyon, Mon cœur amoureux

S'est pris au piège, De tes grands yeux

Je te donne en gage, Cet article d’astronomie

Et je fais le serment, de t'aimer toute la vie



Cette semaine le Petit Paumé a observé le ciel et s’est interrogé sur les lumières qui l’envahissent. Pourquoi sont-elles plus ou moins visibles certains soirs ? Y-a-t-il des périodes propices à leur observation ? On vous laisse le découvrir au cours de votre lecture.



1. Qu’est-ce qu’une étoile ?

Une étoile est une énorme boule de gaz très chaud (plusieurs millions de degrés), à tel point qu’elle brille et émet de la lumière. Le gaz dans le nuage où va naître l’étoile, est constitué de petits éléments (atomes d’hydrogène et ions) qui vont s’attirer à cause de la gravitation. De plus en plus serrés les uns des autres, les atomes créent une pression et par conséquent de la chaleur. Quand la température atteint 10 millions de degrés, l’étoile s’allume. Comment ? Les 4 atomes d’hydrogène présents dans le nuage de gaz vont fusionner et se transformer en un atome d’hélium. Il y alors une perte de masse qui se traduit par une énergie, un rayonnement. Ceci provoque un gonflement de l’étoile. Pendant toute sa durée de vie, ces deux forces vont s’opposer et s’équilibrer : d’un côté la gravitation qui entretient l’effondrement de l’étoile et de l’autre côté la fusion et le rayonnement qui entretiennent le gonflement de l’étoile. Selon leur masse initiale, elles mourront ensuite discrètement en naines blanches ou de façon spectaculaire en supernova.



2. La pollution lumineuse bien présente à Lyon

La ville lumière porte bien son nom puisque beaucoup d’enseignes maintiennent leurs lumières allumées la nuit, l’éclairage public y joue également. C’est ce qu’on appelle la pollution lumineuse. Dommage, on aurait plutôt souhaité que la ville porte ce nom pour son ciel étoilé ! Malheureusement, cela rend l’observation des étoiles difficile puisque leur lumière est initialement très faible. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on ne les voit pas le jour bien qu’elles soient présentes. Plus il fera noir, plus vous les verrez ! Pour observer les étoiles, on vous recommande de vous éloigner de 50 kilomètres de la ville. Également selon le Club d'astronomie Lyon Ampère, les meilleurs points d'observation vers Lyon sont dans les monts d'Or ou dans les Dombes. L’observatoire de Lyon, situé à Saint-Genis-Laval, propose également des visites du site en groupe et des observations au cours de soirées astronomiques.



3. Les plus belles périodes d’observation

Avec les beaux jours, les "essaims" d'étoiles filantes sont de plus en plus récurrents. C’est un phénomène qui dure à peine quelques secondes et lié aux comètes. D’après l’astronome lyonnais Johan Richard « La traînée derrière une comète laisse une série de dépôts de poussières. Lorsque la Terre arrive à grande vitesse et traverse le sillage de ces comètes, les particules s’échauffent et commencent à briller ». C’est le phénomène d’étoiles filantes. Il se produit davantage fin juillet début août, une bonne raison d’éteindre les lumières ! Pour les passionnés ou les simples curieux, sachez que l'AFA (Association Française d’Astronomie) accueille chaque année gratuitement tout le monde dans des lieux propices à l'observation du ciel et des étoiles, c'est-à-dire loin des lumières. Durant un long week-end partout en France, des centaines d'événements se déroulent pour observer la voûte céleste. Cette année, la 31ème édition de la nuit des étoiles est prévue du 6 au 8 août 2021. A Lyon, le CALA (Club d'Astronomie de Lyon Ampère) prévoit de passer une soirée contemplative du ciel avec télescopes et lunettes, au Parc Roquette dans le 9e arrondissement. Ceci serait en accès libre et gratuit, animé par les astronomes amateurs de l'association.

Même si les étoiles des restaurants semblent plus présents dans la ville que les étoiles dans le ciel, vous savez désormais où vous rendre pour observer leur immensité !



Mathilde

Pub Les étoiles de Lyon (et on parle pas des chefs !)

Les étoiles de Lyon (et on parle pas des chefs !)

Les étoiles de Lyon (et on parle pas des chefs !)
Actualité Lyonnaise - 01/06/2021 00:00:00

Etoile de Lyon, Mon cœur amoureux

S'est pris au piège, De tes grands yeux

Je te donne en gage, Cet article d’astronomie

Et je fais le serment, de t'aimer toute la vie



Cette semaine le Petit Paumé a observé le ciel et s’est interrogé sur les lumières qui l’envahissent. Pourquoi sont-elles plus ou moins visibles certains soirs ? Y-a-t-il des périodes propices à leur observation ? On vous laisse le découvrir au cours de votre lecture.



1. Qu’est-ce qu’une étoile ?

Une étoile est une énorme boule de gaz très chaud (plusieurs millions de degrés), à tel point qu’elle brille et émet de la lumière. Le gaz dans le nuage où va naître l’étoile, est constitué de petits éléments (atomes d’hydrogène et ions) qui vont s’attirer à cause de la gravitation. De plus en plus serrés les uns des autres, les atomes créent une pression et par conséquent de la chaleur. Quand la température atteint 10 millions de degrés, l’étoile s’allume. Comment ? Les 4 atomes d’hydrogène présents dans le nuage de gaz vont fusionner et se transformer en un atome d’hélium. Il y alors une perte de masse qui se traduit par une énergie, un rayonnement. Ceci provoque un gonflement de l’étoile. Pendant toute sa durée de vie, ces deux forces vont s’opposer et s’équilibrer : d’un côté la gravitation qui entretient l’effondrement de l’étoile et de l’autre côté la fusion et le rayonnement qui entretiennent le gonflement de l’étoile. Selon leur masse initiale, elles mourront ensuite discrètement en naines blanches ou de façon spectaculaire en supernova.



2. La pollution lumineuse bien présente à Lyon

La ville lumière porte bien son nom puisque beaucoup d’enseignes maintiennent leurs lumières allumées la nuit, l’éclairage public y joue également. C’est ce qu’on appelle la pollution lumineuse. Dommage, on aurait plutôt souhaité que la ville porte ce nom pour son ciel étoilé ! Malheureusement, cela rend l’observation des étoiles difficile puisque leur lumière est initialement très faible. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on ne les voit pas le jour bien qu’elles soient présentes. Plus il fera noir, plus vous les verrez ! Pour observer les étoiles, on vous recommande de vous éloigner de 50 kilomètres de la ville. Également selon le Club d'astronomie Lyon Ampère, les meilleurs points d'observation vers Lyon sont dans les monts d'Or ou dans les Dombes. L’observatoire de Lyon, situé à Saint-Genis-Laval, propose également des visites du site en groupe et des observations au cours de soirées astronomiques.



3. Les plus belles périodes d’observation

Avec les beaux jours, les "essaims" d'étoiles filantes sont de plus en plus récurrents. C’est un phénomène qui dure à peine quelques secondes et lié aux comètes. D’après l’astronome lyonnais Johan Richard « La traînée derrière une comète laisse une série de dépôts de poussières. Lorsque la Terre arrive à grande vitesse et traverse le sillage de ces comètes, les particules s’échauffent et commencent à briller ». C’est le phénomène d’étoiles filantes. Il se produit davantage fin juillet début août, une bonne raison d’éteindre les lumières ! Pour les passionnés ou les simples curieux, sachez que l'AFA (Association Française d’Astronomie) accueille chaque année gratuitement tout le monde dans des lieux propices à l'observation du ciel et des étoiles, c'est-à-dire loin des lumières. Durant un long week-end partout en France, des centaines d'événements se déroulent pour observer la voûte céleste. Cette année, la 31ème édition de la nuit des étoiles est prévue du 6 au 8 août 2021. A Lyon, le CALA (Club d'Astronomie de Lyon Ampère) prévoit de passer une soirée contemplative du ciel avec télescopes et lunettes, au Parc Roquette dans le 9e arrondissement. Ceci serait en accès libre et gratuit, animé par les astronomes amateurs de l'association.

Même si les étoiles des restaurants semblent plus présents dans la ville que les étoiles dans le ciel, vous savez désormais où vous rendre pour observer leur immensité !



Mathilde

Pub Les étoiles de Lyon (et on parle pas des chefs !)

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus