Le grand Hôtel-Dieu : le plus grand chantier privé de réhabilitation d'Europe

Le grand Hôtel-Dieu :  le plus grand chantier privé de réhabilitation d'Europe
Actualité Lyonnaise - 26/01/2020 00:00:00

"Les Lyonnais y sont attachés, certains y ont travaillé, d'autres y sont nés" (Bernard Vitiello, directeur adjoint d’Eiffage Immobilier). L’Hôtel-Dieu est un lieu chargé d’histoire et sa réhabilitation n’a laissé personne indifférent. Ancien hôpital classé aux monuments historiques, le Grand Hôtel-Dieu est aujourd'hui un lieu de vie et de sorties en plein coeur de Lyon.

L’Hôtel-Dieu, un lieu chargé d’histoire pour les lyonnais

Le grand Hôtel-Dieu :  le plus grand chantier privé de réhabilitation d'Europe-0

Bien que son histoire remonte au 12ème siècle, l’Hôtel-Dieu devient réellement un bâtiment emblématique de Lyon au 18ème siècle, avec la création de sa “couronne” par l’architecte Jacques Germains Soufflot. En effet, le très symbolique Grand Dôme semble surplomber depuis toujours les berges du Rhône. Mais qu’abrite t-il depuis toutes ses années ?

Le Grand Hôtel Dieu, c’est avant tout 900 ans de savoir faire médical. D’abord “Hôpital du Pont du Rhône” puis “Hôtel dieu de Lyon”, ce lieu est depuis 1177 un véritable refuge pour les malades. Voyageurs, pauvres, pèlerins, soldats… c’est un lieu d'accueil, symbole fort de la charité chrétienne à Lyon. La finalisation du Grand Dôme de Soufflot symbolise l'ascension d’un haut lieu de la médecine lyonnaise. L’hôpital devient rapidement une référence en la matière et reçoit des hôtes prestigieux soignés par des soeurs hospitalières lyonnaises.

La révolution passe par là en 1789. Les organisations médicales sont mises à mal, l'édifice est pillé, les destins du Grand Hôtel Dieu et de l'Hôpital de la Charité se réunissent : Les Hospices civiles de Lyon sont créés en 1802. Par la suite, l’Hôtel Dieu s’agrandit et est reconnu pour ses soins chirurgicaux. Il devient hôpital militaire jusqu’en 1923.

Le grand dôme est détruit par le feu en 1944 puis reconstruit en 1957, marquant ainsi les prémices d’une reconstruction colossale attendue par les lyonnais, fortement attachés à l’histoire de ce lieu.

La réhabilitation, un chantier ambitieux

Le grand Hôtel-Dieu :  le plus grand chantier privé de réhabilitation d'Europe-1

Après avoir été pendant de longues années un centre hospitalo-universitaire reconnu par les lyonnais, l’Hôtel-Dieu ferme définitivement ses portes en octobre 2010, pour cause d’inadéquation avec les nouvelles exigences hospitalières.

Les travaux commencent au début de l’année 2015, engageant 180 millions d’euros. L’équipe aux commandes est constituée de Eiffage Construction, de l’architecte Albert Constantin et de Didier Repelin (architecte en chef des Monuments historiques), ainsi que de la chaîne hôtelière InterContinental.

En mars 2016, la commercialisation de l'offre est lancée sous le nom de Grand Hôtel-Dieu et marque le début du plus grand chantier privé de réhabilitation d'Europe. Le chantier commence par des fouilles archéologiques qui révèlent une belle surprise : une fresque murale datant du 1er siècle. S’ensuivent de premières lourdes étapes telles que le désamiantage et le curage de l’édifice, qui annoncent déjà les difficultés d’une métamorphose hors norme.

L'ouverture officielle au public a eu lieu le 27 avril 2018, accompagnée d’une ambitieuse programmation de deux mois de festivités.

Le 4 juin 2019 a eu lieu l'ouverture du luxueux Hôtel Intercontinental, sous la fameuse coupole de Soufflot, du nom du premier architecte de l’édifice.

Le Grand Hôtel Dieu, un lieu de vie et de sorties en plein cœur de Lyon

Le grand Hôtel-Dieu :  le plus grand chantier privé de réhabilitation d'Europe-2

Un hôtel de luxe

Niché dans le Grand Hôtel Dieu, l’hôtel 5 étoiles Intercontinental propose 144 chambres et suites signées par Jean-Philippe Nuel, une référence en matière de design d’hôtels de luxe. Un style épuré mais surtout qui fait honneur au savoir-faire lyonnais avec les fameuses soieries de Lyon. Les vues sont imprenables : Le Rhône, Notre Dame de Fourvière ou les cours historiques de ce monument classé au patrimoine. Le bar de l’hôtel, placé sous le grand dôme, est lui aussi mythique. Pour le dîner, le restaurant Epona vous plonge dans les traditions culinaires lyonnaises, revisitées par le chef Mathieu Charrois.

Des boutiques et des restaurants

Mais le Grand Hôtel Dieu, c’est aussi des restaurants et des boutiques qui animent le quotidien des lyonnais (Buddha bar, Citadium, AM-PM, Mokxa, Clarins, Obbo design...).

L'achèvement de ce “lieu de vie” reste Les Halles, qui réunissent 9 grandes maisons lyonnaises, et offrent ainsi le meilleur de la gastronomie au cœur d’un lieu d’exception, certes modernisé mais qui garde tout son charme.

La Cité Internationale de la Gastronomie (4 étages et 4 000 m²)

La cité prend place dans la partie la plus ancienne du Grand Hôtel-Dieu, autour du dôme des Quatre-Rangs. C’est un espace innovant et ouvert au public : musée, centre culturel, lieu de vie et d'innovations. On peut par exemple participer à des expérimentations culinaires ou assister à des expositions temporaires.

Wojo

Wojo est un réseau d’espaces de travail collaboratifs, qui propose également aux entreprises des solutions pour mieux vivre le travail. Il vise à devenir l’acteur majeur des nouvelles formes de travail autour de solutions axées sur le bonheur des salariés comme levier de performance et de business pour l’entreprise.

Plus d'informations sur le site du Grand Hôtel-Dieu.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus