Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône ! - 27/09/2020

Victorine et Quentin n’ont pas peur de le dire : ils veulent faire revivre la biodiversité en plein coeur de la métropole lyonnaise. Aujourd’hui, on vous présente leur projet Gabiodiv, mis en application sur les berges du Rhône.

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !-0

Tout part non plus d’un pangolin... mais d’une fouine

“Un jour je suis tombée en ville sur une fouine, et j’ai eu envie de préserver et valoriser ces espèces pour les lyonnais et lyonnaises.” Après ça, Victorine de Lachaise et son camarade naturaliste Quentin Brunelle décident de lancer l’association “Des espèces par millions”, dont le souhait profond est de protéger et développer la biodiversité en milieu urbain, au sein de notre métropole lyonnaise et particulièrement sur les berges du Rhône.

Si comme nous vous aimez vous poser entre potes sur les berges avec l’apéro, vous avez dû remarquer qu’une bonne partie de ces dernières est en fait bétonnée, laissant donc peu de place aux animaux et plantes pour se développer “sereinement”.

De là naît donc Gabiodiv en 2019, contraction entre le mot gabion -sorte de cage métallique- et biodiversité. Le principe est assez simple : créer un îlot d’environ soixante mètre de long à partir de cages métalliques, sur lesquelles sont agrégés des galets, des branches, des plantes... ainsi qu’un substrat de terre destiné à “accueillir toute une faune et une flore spontanée”.

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !-1

Une nouvelle biodiversité après seulement un an ?

Après environ un an, les quelques 10 espèces de plantes initialement plantées par Victorine et Quentin ont vu apparaître une cinquantaine d’autres, telles que le jonc fleuri. C’est également un lieu propice au développement et à l’installation des insectes (coléoptères et autres), qui eux-même servent de garde-manger pour les insectivores, tels que les oiseaux ou les chauve-souris, que l’on peut observer voler au ras de l’eau à la tombée de la nuit.

Les créateurs de Gabiodiv sont également fiers de recenser pas moins de 84 espèces animales, comptant aussi bien des insectes, des oiseaux, des poissons type brocher, ou encore des amphibiens et des castors -peu farouches au demeurant.

Pour en apprendre encore un peu plus, on vous invite à aller visionner la vidéo réalisée par France Télévisions, dans laquelle vous découvrirez aussi les fondateurs du projet ; ainsi que le site internet du projet.

La dernière chose à ajouter, c’est que vous pourrez bien évidemment observer les fameux gabions en vous baladant sur les berges de Rhône : ils sont situés juste après les piscines du Rhône. Petite astuce visuelle : cherchez la libellule métallique en arrivant près du Pont de la Guillotière, ou bien encore suivez les cygnes : généralement il y en a toujours un ou deux pas loin des gabions. Est-ce que ces cygnes ne seraient pas justement le signe que ce projet fonctionne et est bénéfique ? Assurément.

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !-2

Mine de rien, il y a quand même de belles initiatives qui sont lancées par et pour des lyonnais, en plus de préserver notre belle ville lumière. On se souvient notamment de la pêche miraculeuse dans le Rhône cet été. De notre côté, on souhaite longue vie au projet Gabiodiv et à très vite les lyonnais pour de nouvelles découvertes sur Lyon et ses opportunités multiples.

Crédits photos : gabiodiv.fr / Linked’In de l’Association des Espèces Parmi'Lyon

Pub Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !
Actualité Lyonnaise - 27/09/2020 00:00:00

Victorine et Quentin n’ont pas peur de le dire : ils veulent faire revivre la biodiversité en plein coeur de la métropole lyonnaise. Aujourd’hui, on vous présente leur projet Gabiodiv, mis en application sur les berges du Rhône.

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !-0

Tout part non plus d’un pangolin... mais d’une fouine

“Un jour je suis tombée en ville sur une fouine, et j’ai eu envie de préserver et valoriser ces espèces pour les lyonnais et lyonnaises.” Après ça, Victorine de Lachaise et son camarade naturaliste Quentin Brunelle décident de lancer l’association “Des espèces par millions”, dont le souhait profond est de protéger et développer la biodiversité en milieu urbain, au sein de notre métropole lyonnaise et particulièrement sur les berges du Rhône.

Si comme nous vous aimez vous poser entre potes sur les berges avec l’apéro, vous avez dû remarquer qu’une bonne partie de ces dernières est en fait bétonnée, laissant donc peu de place aux animaux et plantes pour se développer “sereinement”.

De là naît donc Gabiodiv en 2019, contraction entre le mot gabion -sorte de cage métallique- et biodiversité. Le principe est assez simple : créer un îlot d’environ soixante mètre de long à partir de cages métalliques, sur lesquelles sont agrégés des galets, des branches, des plantes... ainsi qu’un substrat de terre destiné à “accueillir toute une faune et une flore spontanée”.

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !-1

Une nouvelle biodiversité après seulement un an ?

Après environ un an, les quelques 10 espèces de plantes initialement plantées par Victorine et Quentin ont vu apparaître une cinquantaine d’autres, telles que le jonc fleuri. C’est également un lieu propice au développement et à l’installation des insectes (coléoptères et autres), qui eux-même servent de garde-manger pour les insectivores, tels que les oiseaux ou les chauve-souris, que l’on peut observer voler au ras de l’eau à la tombée de la nuit.

Les créateurs de Gabiodiv sont également fiers de recenser pas moins de 84 espèces animales, comptant aussi bien des insectes, des oiseaux, des poissons type brocher, ou encore des amphibiens et des castors -peu farouches au demeurant.

Pour en apprendre encore un peu plus, on vous invite à aller visionner la vidéo réalisée par France Télévisions, dans laquelle vous découvrirez aussi les fondateurs du projet ; ainsi que le site internet du projet.

La dernière chose à ajouter, c’est que vous pourrez bien évidemment observer les fameux gabions en vous baladant sur les berges de Rhône : ils sont situés juste après les piscines du Rhône. Petite astuce visuelle : cherchez la libellule métallique en arrivant près du Pont de la Guillotière, ou bien encore suivez les cygnes : généralement il y en a toujours un ou deux pas loin des gabions. Est-ce que ces cygnes ne seraient pas justement le signe que ce projet fonctionne et est bénéfique ? Assurément.

Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !-2

Mine de rien, il y a quand même de belles initiatives qui sont lancées par et pour des lyonnais, en plus de préserver notre belle ville lumière. On se souvient notamment de la pêche miraculeuse dans le Rhône cet été. De notre côté, on souhaite longue vie au projet Gabiodiv et à très vite les lyonnais pour de nouvelles découvertes sur Lyon et ses opportunités multiples.

Crédits photos : gabiodiv.fr / Linked’In de l’Association des Espèces Parmi'Lyon

Pub Gabiodiv : le projet de deux lyonnais œuvrant au retour de la faune et de la flore sur les berges du Rhône !

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus