Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon ! - 24/04/2021

Vous en avez sûrement déjà entendu parler, mais connaissez-vous la vie passionnante de ces deux frères, à qui on attribue la paternité du cinéma ?

Saviez-vous qu’ils ont épousé deux sœurs, et qu’ils vivaient dans deux appartements symétriques ?

Connaissez-vous les vestiges de leurs années à Lyon ?

On vous dit tout sans plus attendre !


Leur enfance et les premières expériences liées à la photographie

Nous sommes en 1859. Antoine Lumière vient tout juste de se marier, et s’installe à Besançon comme peintre, puis comme photographe. Il se distingue par sa forte personnalité, et son esprit artistique décrit comme non conformiste par ses pairs.

En 1862 naît son fils aîné, Auguste, et deux ans plus tard, Louis. Les deux enfants sont encore jeunes lorsque la famille s’installe à Lyon face à la menace prussienne, en 1870.

Lors de cette période, leur père gagne en notoriété à Lyon, grâce à ses portraits photographiques très appréciés.

Antoine Lumière surveille de près l’éducation de ses deux fils, et les scolarise à La Martinière, le plus grand lycée scientifique et technique de l’époque.

De son côté, leur père se lance dans la fabrication de plaques photographiques.


Leurs inventions

“Etiquette bleue”, ça vous dit quelque chose ? C’est le nom de la plaque sèche inventée par Louis, alors qu’il n’a que 17 ans. Ce nouveau type de plaque permet au photographe de réaliser un cliché sans avoir à préparer une plaque sur place. C’est un succès fulgurant, qui fait la fortune de la famille Lumière : la production atteint jusqu’à 15 millions de plaques par an !

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !-0

Par la suite, leur père découvre à Paris une invention qui fait beaucoup parler d’elle : le Kinétographe, première caméra argentique de l’histoire, inventée par Thomas Edison et son assistant William Kennedy Laurie. Ces derniers ont également créé le kinétoscope, qui permet de visualiser des œuvres photographiques donnant l’illusion du mouvement. Cependant, on ne peut visualiser ces “films” qu’individuellement, ce qui crée de longues files d’attente.

Lorsqu’Antoine Lumière découvre cette invention, il est certain que l’image animée représente l’avenir pour sa famille. Toute la famille se met au travail pour essayer de rendre le visionnage de ces premiers films collectif. Auguste échoue lors de sa première tentative, mais Louis réussit à finaliser l’invention ! La caméra Cinématographe naît alors lors de l’été 1894, dans l’usine Lumière de Lyon-Monplaisir.

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !-1

Dans un premier temps, des projections privées sont organisées. La première a lieu le 22 mars 1895, à Paris, et la première projection publique a lieu quelques mois plus tard, le 28 décembre. 35 personnes ont pu y assister et l’entrée était fixée à un franc.

Cette date marque la naissance du cinéma.

Une semaine plus tard, la même salle accueille 2000 spectateurs par jour. L’invention est par la suite présentée aux Etats-Unis et au Canada, où le succès est tout aussi important.

Louis Lumière engage ensuite plusieurs personnes, qu’il forme à manipuler le cinématographe. Des scènes sont tournées dans le monde entier, avec la particularité de toutes être en extérieur et de montrer des moments de la vie quotidienne.

L’intérêt des frères Lumière pour le cinéma est de courte durée, car ils comprennent vite qu’ils ne possèdent pas les compétences pour utiliser le cinéma comme un art, et non seulement comme une prouesse technique de l’époque. Ils s’intéressent alors à d’autres procédés photographiques, et tentent de créer la photographie en couleur.

Thomas Edison, pour sa part, prédit déjà que “le cinéma sera plus tard l’un des piliers de la culture humaine”.

Jusqu’en 1918, tous leurs travaux sont signés par leurs deux prénoms ; c’est pourquoi on parle des “Frères Lumière”, alors que la paternité de l’invention revient à Louis.

Le couple “Lumière” a bien d’autres points communs : ils ont épousé deux sœurs, et vivaient même dans deux appartements symétriques d’une même villa !

Louis meurt en 1948 à Bandol, dans le Var, et Auguste en 1954, à Lyon.


Des lieux en leur hommage à Lyon

La demeure de leur père, située dans le 8ème arrondissement à Montplaisir, est aujourd’hui un musée du cinéma. C’est dans ce même arrondissement que l’on retrouve la Rue du Premier Film, nommée en leur honneur.

On retrouve également un monument à leur mémoire, place Ambroise Courtois, et leur tombe est au cimetière de La Guillotière.

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !-2

On espère que vous avez apprécié découvrir la vie de ce “couple” lyonnais connu mondialement ! Vous pouvez également découvrir l’histoire d’Antoine-Michel Perrache si vous souhaitez en apprendre plus sur les lyonnais qui ont marqué la ville !


Romain

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !
Redécouvrir Lyon - 24/04/2021 00:00:00

Vous en avez sûrement déjà entendu parler, mais connaissez-vous la vie passionnante de ces deux frères, à qui on attribue la paternité du cinéma ?

Saviez-vous qu’ils ont épousé deux sœurs, et qu’ils vivaient dans deux appartements symétriques ?

Connaissez-vous les vestiges de leurs années à Lyon ?

On vous dit tout sans plus attendre !


Leur enfance et les premières expériences liées à la photographie

Nous sommes en 1859. Antoine Lumière vient tout juste de se marier, et s’installe à Besançon comme peintre, puis comme photographe. Il se distingue par sa forte personnalité, et son esprit artistique décrit comme non conformiste par ses pairs.

En 1862 naît son fils aîné, Auguste, et deux ans plus tard, Louis. Les deux enfants sont encore jeunes lorsque la famille s’installe à Lyon face à la menace prussienne, en 1870.

Lors de cette période, leur père gagne en notoriété à Lyon, grâce à ses portraits photographiques très appréciés.

Antoine Lumière surveille de près l’éducation de ses deux fils, et les scolarise à La Martinière, le plus grand lycée scientifique et technique de l’époque.

De son côté, leur père se lance dans la fabrication de plaques photographiques.


Leurs inventions

“Etiquette bleue”, ça vous dit quelque chose ? C’est le nom de la plaque sèche inventée par Louis, alors qu’il n’a que 17 ans. Ce nouveau type de plaque permet au photographe de réaliser un cliché sans avoir à préparer une plaque sur place. C’est un succès fulgurant, qui fait la fortune de la famille Lumière : la production atteint jusqu’à 15 millions de plaques par an !

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !-0

Par la suite, leur père découvre à Paris une invention qui fait beaucoup parler d’elle : le Kinétographe, première caméra argentique de l’histoire, inventée par Thomas Edison et son assistant William Kennedy Laurie. Ces derniers ont également créé le kinétoscope, qui permet de visualiser des œuvres photographiques donnant l’illusion du mouvement. Cependant, on ne peut visualiser ces “films” qu’individuellement, ce qui crée de longues files d’attente.

Lorsqu’Antoine Lumière découvre cette invention, il est certain que l’image animée représente l’avenir pour sa famille. Toute la famille se met au travail pour essayer de rendre le visionnage de ces premiers films collectif. Auguste échoue lors de sa première tentative, mais Louis réussit à finaliser l’invention ! La caméra Cinématographe naît alors lors de l’été 1894, dans l’usine Lumière de Lyon-Monplaisir.

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !-1

Dans un premier temps, des projections privées sont organisées. La première a lieu le 22 mars 1895, à Paris, et la première projection publique a lieu quelques mois plus tard, le 28 décembre. 35 personnes ont pu y assister et l’entrée était fixée à un franc.

Cette date marque la naissance du cinéma.

Une semaine plus tard, la même salle accueille 2000 spectateurs par jour. L’invention est par la suite présentée aux Etats-Unis et au Canada, où le succès est tout aussi important.

Louis Lumière engage ensuite plusieurs personnes, qu’il forme à manipuler le cinématographe. Des scènes sont tournées dans le monde entier, avec la particularité de toutes être en extérieur et de montrer des moments de la vie quotidienne.

L’intérêt des frères Lumière pour le cinéma est de courte durée, car ils comprennent vite qu’ils ne possèdent pas les compétences pour utiliser le cinéma comme un art, et non seulement comme une prouesse technique de l’époque. Ils s’intéressent alors à d’autres procédés photographiques, et tentent de créer la photographie en couleur.

Thomas Edison, pour sa part, prédit déjà que “le cinéma sera plus tard l’un des piliers de la culture humaine”.

Jusqu’en 1918, tous leurs travaux sont signés par leurs deux prénoms ; c’est pourquoi on parle des “Frères Lumière”, alors que la paternité de l’invention revient à Louis.

Le couple “Lumière” a bien d’autres points communs : ils ont épousé deux sœurs, et vivaient même dans deux appartements symétriques d’une même villa !

Louis meurt en 1948 à Bandol, dans le Var, et Auguste en 1954, à Lyon.


Des lieux en leur hommage à Lyon

La demeure de leur père, située dans le 8ème arrondissement à Montplaisir, est aujourd’hui un musée du cinéma. C’est dans ce même arrondissement que l’on retrouve la Rue du Premier Film, nommée en leur honneur.

On retrouve également un monument à leur mémoire, place Ambroise Courtois, et leur tombe est au cimetière de La Guillotière.

Les frères Lumière, figures emblématiques de Lyon !-2

On espère que vous avez apprécié découvrir la vie de ce “couple” lyonnais connu mondialement ! Vous pouvez également découvrir l’histoire d’Antoine-Michel Perrache si vous souhaitez en apprendre plus sur les lyonnais qui ont marqué la ville !


Romain

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus