Le grand débat des municipales à Lyon

Le grand débat des municipales à Lyon
Actualité Lyonnaise - 03/03/2020 00:00:00

Plusieurs élections en même temps, j'suis perdu

Comme vous le savez sûrement, les élections municipales se rapprochent à grands pas : premier tour le dimanche 15 mars, puis second tour le 22 mars. Vous pouvez vous sentir un peu perdu cette année et on va tenter d’éclairer un peu le sujet.

En effet, les Lyonnais vont être amenés à voter pour les municipales et pour la métropole lors des mêmes week-ends du 14/15 mars et 21/22 mars.

Jusqu’au 22 mars, Gérard Collomb (ancien ministre de l’Intérieur) est le maire de Lyon (poste qu’il occupe depuis 2001). Toutefois, ce dernier ne se représente pas à la mairie mais bien à l'élection de la métropole, face à son ancien bras droit, David Kimelfeld, qui occupe actuellement ce poste. Rappelons que Gérard Collomb avait été président de la métropole de janvier 2015 à juillet 2017 avant de céder sa place à David Kimelfeld. Oui, on sait, c’est compliqué… Cette campagne pourrait s’apparenter à un épisode de Game Of Thrones.

Les enjeux de ces élections sont clairs : l’écologie sera au centre des débats, tout comme la réussite ou non de LREM à fédérer, que ce soit au niveau de la mairie (Cucherat) comme de la métropole (Collomb).

Qui veut le trône de la mairie ?

Le grand débat des municipales à Lyon -0

Concernant le débat prévu ce vendredi au Palais de la Mutualité, 8 candidats seront présents pour débattre de leurs projets et de leur vision de Lyon.

Trouvez ci-dessous une petite présentation des forces en présence :

Etienne Blanc, (Objectif Lyon) membre du parti Les Républicains, il se présente comme le candidat de la droite et du centre. Il est actuellement le 1er vice-président du Conseil régional Auvergne–Rhône-Alpes délégué aux finances, à l’administration générale, aux économies budgétaires et aux politiques transfrontalières.

Denis Broliquier, (Positivons Lyon) est candidat centriste aux élections municipales. Il est actuellement maire du 2e arrondissement de Lyon et responsable pédagogique de l’IDRAC.

Yann Cucherat, (Prendre un temps d'avance), membre du parti La République En Marche, est candidat aux élections municipales avec le soutien du Modem, d’Agir et de l’UDI. Il est l’adjoint au maire de Lyon chargé des sports, des grands événements et du tourisme depuis 2014. Souvent perçu comme le protégé de Gérard Collomb.

Grégory Doucet, (Maintenant Lyon), membre du parti Europe Ecologie les Verts, est candidat aux élections municipales de Lyon 2020. Il est le seul des 8 têtes de liste à ne jamais avoir été élu. Cadre dans l’humanitaire, il a dirigé jusqu’en décembre 2019 les opérations d’une ONG en Afrique de l’Ouest.

Georges Képénékian, (Respirations) est le seul des 8 têtes de liste à avoir été maire de Lyon, entre juillet 2017 et novembre 2018. Actuellement Premier Adjoint au maire de Lyon, il présente une candidature indépendante.

Agnès Marion, (Pour l’amour de Lyon), est candidate aux élections municipales de Lyon 2020 avec le soutien du Rassemblement National et du Parti Chrétien Démocrate. Elle est conseillère régionale Rassemblement National.

Nathalie Perrin-Gilbert, (Lyon en Commun), est candidate aux élections municipales de Lyon 2020 avec le soutien de GRAM (Groupe de Réflexion et d'Action Métropolitaine), LFI (La France Insoumise), GRS (Gauche Républicaine et Socialiste), MRC (Mouvement Républicain et Citoyen). Elle est maire du 1er arrondissement de Lyon depuis 2001, conseillère municipale et métropolitaine.

Sandrine Runel, (Vivons vraiment Lyon - La gauche unie), se présente comme la candidate de la gauche unie aux élections municipales de Lyon 2020. Depuis 2014, elle est adjointe au Maire du 8e arrondissement, déléguée à la santé et à la démocratie participative, et conseillère métropolitaine.

Rappelons que ce débat est organisé par Forum (tribune étudiante) et 20 minutes Lyon.

On vous met le lien vers l'événement juste ici pour que vous puissiez quand même voir un peu les candidats. Malheureusement, les places pour ce débat étant gratuites, elles sont toutes parties rapidement. Toutefois, vous pourrez retrouver l’intégralité du débat dès le samedi 7 mars sur la page de l’évenement.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus