Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ? - 13/05/2021

Son arrivée à Lyon

Fil d’un imprimeur allemand, Sébastien Gryphe, à l’époque Sebastian Greyff, est formé au métier d’imprimeur entre l’Allemagne et Venise. Voilà pourquoi une fois arrivé à Lyon en 1523, il décide de travailler auprès d’une compagnie de libraires vénitiens. C’est grâce à sa collaboration avec la Grande compagnie des libraires de Lyon qu’il aura par la suite le matériel nécessaire pour son travail, à savoir de nombreux caractères typographiques.

Un imprimeur indépendant

Peu de temps après son arrivée, Sébastien Gryphe décide de prendre un nouvel envol. Aux traités administratifs et juridiques gothiques il préfère les caractères italiques de petits formats. Il peut désormais se spécialiser dans des éditions qui lui sont chères : de nombreux ouvrages classiques traduits du grec et du latin sont édités et imprimés par Gryphe. Il s’affirme également en publiant les ouvrages humanistes de l’époque tels ceux d’Érasme ou d’Ange Politien. Sa notoriété ne cesse de s’accroître, il bénéficie alors d’aides financières importantes afin d’agrandir son atelier. Il peut ainsi lui-même faire bénéficier les autres de son succès, et revers beaucoup d’argent à l’Aumône générale. Au sommet de sa carrière, Sébastien Gryphe est propriétaire du plus grand atelier d’imprimerie de Lyon et est réputé tant pour la qualité que la rigueur de ses impressions, dont la marque de fabrique est l’utilisation du griffon, référence à son patronyme.

Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ? -0

Source image : wikipédia

Un imprimeur humaniste

Intellectuellement proche de Rabelais, Sébastien Gryphe n’hésite pas à publier tous ses écrits entre 1532 et 1549 : ses commentaires des textes d’Hippocrate et de ceux du médecin italien Giovanni Manardo. L’édition rabelaisienne de Gryphe contribue grandement à son succès et son atelier devient même un repère pour les humanistes lyonnais de l’époque et ceux de passage dans la ville.


Découvrez maintenant l’histoire de l’imprimerie lyonnaise !

Et pour ceux qui veulent profiter de notre belle ville en terrasse, n'oubliez pas de télécharger notre application GoNoGones pour être sûr de trouver une place.

Disponible sur Android et IOS, elle est l'assurance d'un bon après-midi atour d'un café, d’un début de soirée un peu arrosé et d’un dîner bien mérité.

Ilona

Pub Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ?

Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ?

Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ?
Redécouvrir Lyon - 13/05/2021 00:00:00

Son arrivée à Lyon

Fil d’un imprimeur allemand, Sébastien Gryphe, à l’époque Sebastian Greyff, est formé au métier d’imprimeur entre l’Allemagne et Venise. Voilà pourquoi une fois arrivé à Lyon en 1523, il décide de travailler auprès d’une compagnie de libraires vénitiens. C’est grâce à sa collaboration avec la Grande compagnie des libraires de Lyon qu’il aura par la suite le matériel nécessaire pour son travail, à savoir de nombreux caractères typographiques.

Un imprimeur indépendant

Peu de temps après son arrivée, Sébastien Gryphe décide de prendre un nouvel envol. Aux traités administratifs et juridiques gothiques il préfère les caractères italiques de petits formats. Il peut désormais se spécialiser dans des éditions qui lui sont chères : de nombreux ouvrages classiques traduits du grec et du latin sont édités et imprimés par Gryphe. Il s’affirme également en publiant les ouvrages humanistes de l’époque tels ceux d’Érasme ou d’Ange Politien. Sa notoriété ne cesse de s’accroître, il bénéficie alors d’aides financières importantes afin d’agrandir son atelier. Il peut ainsi lui-même faire bénéficier les autres de son succès, et revers beaucoup d’argent à l’Aumône générale. Au sommet de sa carrière, Sébastien Gryphe est propriétaire du plus grand atelier d’imprimerie de Lyon et est réputé tant pour la qualité que la rigueur de ses impressions, dont la marque de fabrique est l’utilisation du griffon, référence à son patronyme.

Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ? -0

Source image : wikipédia

Un imprimeur humaniste

Intellectuellement proche de Rabelais, Sébastien Gryphe n’hésite pas à publier tous ses écrits entre 1532 et 1549 : ses commentaires des textes d’Hippocrate et de ceux du médecin italien Giovanni Manardo. L’édition rabelaisienne de Gryphe contribue grandement à son succès et son atelier devient même un repère pour les humanistes lyonnais de l’époque et ceux de passage dans la ville.


Découvrez maintenant l’histoire de l’imprimerie lyonnaise !

Et pour ceux qui veulent profiter de notre belle ville en terrasse, n'oubliez pas de télécharger notre application GoNoGones pour être sûr de trouver une place.

Disponible sur Android et IOS, elle est l'assurance d'un bon après-midi atour d'un café, d’un début de soirée un peu arrosé et d’un dîner bien mérité.

Ilona

Pub Connaissiez-vous le « prince des libraires » lyonnais, Sébastien Gryphe ?

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus