Bocuse d'Or : Davy Tissot à la conquête d'un second titre

Bocuse d'Or : Davy Tissot à la conquête d'un second titre
Evenementiel - 28/02/2020 00:00:00

Les 28 et 29 mai prochains aura lieu le Bocuse d’or Europe, à Tallinn. Parmi les vingt pays européens représentés en Estonie lors de cet illustre concours de gastronomie, dix seront sélectionnés pour défendre leur pays lors de la dernière ligne droite, durant le salon du SIRHA à Lyon en janvier 2021. Chacune des équipes a en effet en ligne de mire le prestigieux Bocuse d’Or, décerné tous les deux ans à celui des 24 jeunes chefs qui aura le plus convaincu le jury pluri-étoilé.

A Tallinn, c’est le lyonnais Davy Tissot et son équipe qui porteront le drapeau tricolore pour cette phase de présélection.

Bocuse d'Or : Davy Tissot à la conquête d'un second titre-0

Deux mots sur le Bocuse d’Or

En 1987, l’illustre Paul Bocuse a imaginé un spectacle autour de la cuisine et des chefs. En s’inspirant des codes des plus grands événements sportifs, il crée le prestigieux concours international de cuisine qui porte son nom depuis plus de trois décennies.

Depuis lors, le concours a lieu au cœur du Sirha, salon dédié à la restauration et à la gastronomie que l’on ne présente plus aux lyonnais et qui a lieu tous les deux ans à l’Eurexpo. Entre parenthèse, en année paire le Sirha n’a pas lieu, mais un autre salon est organisé : le Sirha Green, premier salon dédié au Food Service responsable.

Pour en revenir à nos moutons, le concept du Bocuse d’Or est somme toute assez simple. Sur deux jours, on réunit 24 jeunes chefs du monde entier, sélectionnés préalablement à l’échelle nationale puis continentale depuis 2005, et on leur demande de réaliser deux plats en 5h35, pas une minute de plus. Hommage aux cuisines nationales et régionales, ce concours offre aussi, par sa couverture médiatique internationale, la chance à des jeunes talents de se faire une place dans le métier.

Zoom sur notre candidat lyonnais : Davy Tissot

A 45 ans, Davy Tissot fait partie de ces talents. Le 24 septembre dernier, il gagnait le Bocuse d’or France, s’offrant ainsi l’honneur et la lourde responsabilité de représenter son pays, qui plus est dans sa propre ville, entouré de ses proches.

Après avoir commencé à l’Arc-en-ciel [Radisson Blu] avec Willy Ferrier, il obtient le titre de Meilleur Ouvrier de France en 2004 et se voit offrir une place au sein de la tant convoitée Villa Florentine, dans laquelle il travaille avec joie pendant 11 ans. Par la suite, il prend la tête du Restaurant Saisons de l’Institut Paul Bocuse, à Ecully, restaurant d’application doté d’une étoile au Michelin, où le repas est entièrement réalisé par des élèves de l’Institut et servi par des apprentis. Il donne également des cours à la villa des chefs.

Dans son objectif de ramener la statuette à la maison, depuis début février Davy Tissot a commencé à se préparer pour la compétition, soutenu par la Team France Bocuse d’or présidée par le chef Serge Vieira. Cette équipe sera d’une très grande aide pour notre lyonnais : elle lui apportera ainsi le soutien financier des partenaires, la transmission de savoir-faire, l’achat de produits et matériels pour les entraînements, un lieu d'entraînement sur Ecully, la gestion logistique des événements ou encore la mise en place d’un plan de communication.

De plus, Davy n’est pas à cours de remerciements quand on évoque son équipe de coachs et commis : le chef doublement étoilé Jean Sulpice de l’Auberge du Père Bise à Taloires sera son coach officiel aux côtés des chefs Meilleurs Ouvriers de France Alain Le Cossec et Fabrice Prochasson, ainsi que Thibaut Ruggerie (Bocuse d’Or 2013). Nicolas Grüner a également rejoint l’équipe en tant que commis. D’ici à fin mai, Davy aura amplement le temps de se préparer pour représenter dignement sa cuisine, sa région et son pays.



Le Petit Paumé se joint à tous les fans de bonne cuisine pour lui souhaiter bon courage pour les mois à venir. Nous lui donnons rendez-vous en janvier 2021 au salon du Sirha pour la final du Bocuse d’Or 2021, car nous avons confiance en sa préparation de la caille d’Estonie et ses garnitures végétales et à base d’oeuf.

Maintenant que vous connaissez le concours et pour être incollables sur l’Empire Paul Bocuse, vous pouvez visiter cet article préparé par nos soins :)



Source photo : Estonian World

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus