Le Beaujolais… Rien ne vaut un bon Beaujolais !

Le Beaujolais… Rien ne vaut un bon Beaujolais !
Redécouvrir Lyon - 31/10/2019 00:00:00

Le Beaujolais est situé au nord de Lyon et s’étend jusqu’au nord du département du Rhône. Sa capitale et plus grande agglomération est Villefranche-sur-Saône. Cette région du terroir, grâce à ses 73 sols différents, propose une extraordinaire palette de vins et d’arômes. Ses monts et vignobles peignent une magnifique région de France qui a tellement de choses à nous faire découvrir.

Le Beaujolais… Rien ne vaut un bon Beaujolais !

Impossible de parler de Lyon sans mentionner le Beaujolais. Vous savez, ces vins intégralement produits selon les règles de l’AOC, ou appellations d’origine contrôlée. Le Beaujolais est produit entre le Mâconnais et Lyon, principalement dans le département du Rhône.

Des sols à la composition variée, donc différents secteurs de production. Au total, douze vins répartis en trois familles d’AOC. Environ 50% de la production est du « beaujolais, vin de table ». Pressez le bouton du second étage, vous trouverez alors un quart de « beaujolais-villages ». Un étage plus haut, c’est le point culminant, 10 crus que sont : Côte-de-brouilly, Brouilly, Régnié, Saint-amour, Chénas, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Moulin-à-vent et Juliénas.

Ci-dessus, une photo du Château de Varennes prenant place sur un domaine de 20 Ha de vignes. Lesquelles sont exposées sur les coteaux bordant le château, au sud. Une famille en est propriétaire-exploitante depuis 1809, et ce depuis plus de 10 générations ! Les vignes y produisent du Beaujolais-Villages d'appelation, un vin fruité et gouleyant.

Petit zoom sur le Beaujolais nouveau

Chaque novembre, le troisième jeudi du mois, est fêtée l’arrivée du Beaujolais nouveau. On l’attend tous plus ou moins, mais quoiqu’il en soit cela reste une fête bien de chez nous.

C’est en 1951 très exactement, que l’Union viticole du Beaujolais se révolte, et demande l’autorisation de commercialiser des vins de la récolte de 1951 bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée un peu plus tôt. Ce qui jusqu’alors était interdit, étant donné que la date de commercialisation était fixée au 15 décembre de la même année. C’est ainsi que le 13 novembre 1951, une note administrative paraît dans le journal officiel, statuant que : « certains vins à appellation d’origine contrôlée peuvent être commercialisés dès maintenant sans attendre le déblocage général du 15 décembre prochain. »

Voici une petite fiche à garder en tête pour impressionner amis

1. Le Beaujolais nouveau n’est pas une appellation, puisqu’il est produit au sein des AOC Beaujolais et Beaujolais-village.

2. Il est produit à partir de Gamay Noir à jus blanc uniquement ! Un vin gourmant et très aromatique donc ! Arômes de fruits rouges, de fleurs. Si vous sentez l’arôme de banane, c’est que votre Beaujolais n’est pas un vin de macération traditionnelle !

3. Dégustez-le avec une bonne charcuterie lyonnaise ! Hum… disons qu’un saucisson à la pistache pourra faire l’affaire. Ma foi, il se mariera aussi très bien avec un Saint Marcellin.

4. Servez-le à 14/15°, et buvez-le dans les 3 à 6 mois : ce n’est pas un vin de garde !

Avouons-le, Lyon ne serait pas la ville que nous connaissons, sans son Beaujolais. Comme disait Léon Daudet

« Lyon est une ville arrosée par trois grands fleuves: le Rhône, la Saône et le Beaujolais. »

À consommer avec modération, bien sûr !

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus