L'architecture lyonnaise est-elle complètement délirante ?

L'architecture lyonnaise est-elle complètement délirante ?
Actualité Lyonnaise - 26 oct. 2019

Petit retour en arrière

En terme d’architecture Lyon a connu des périodes fastes d’autres moins. Parmi les périodes fastes, on peut compter les années 1930, 1960 et 1970. Ensuite, on assistera à une période plus calme dans les années 1980 et 1990. 

Les années 1930 sont marquées par la construction à Villeurbanne, des premiers gratte-ciels français. Ces gratte-ciels sont construits entre 1927 et 1934. La ville de Villeurbanne lance un grand projet d’urbanisme assez ambitieux pour la France d’entre deux guerres. Ville ouvrière et industrielle, Villeurbanne va construire non seulement ces immeubles destinés à héberger les ouvrier mais aussi plus de 60 km de routes en moins de 5 ans. À l’époque Villeurbanne est un modèle de cité ouvrière en France, et même à travers le monde. 

Ces bâtiments ont quelque chose de l’Empire State Building de New-York ou de l’architecture de Chicago, ce qui donne une atmosphère vraiment particulière au quartier. 

gratte ciel lyon

En 1977, le Crayon est construit en écho à la Tour Rose du Vieux-Lyon et devient le quatrième bâtiment le plus haut de France ! Après la construction des gratte-ciels à Villeurbanne et de la râpe à fromage à la Duchère (1972), c'est le dernier bâtiment qui éveille la curiosité à Lyon. Signe de l'époque c'est un gratte-ciel massif !

crayon lyon

 

Années 1990, nouvelle décennie, nouvelles idées

En 1993, Jean Nouvel pose un dôme sur le toit de l’Opéra pour agrandir celui-ci. Autant dire qu’à l’époque la construction faisait figure de délire complètement fou, alors qu’aujourd’hui c’est un incontournable du paysage lyonnais ! 

 

Avant :

opera avant travaux

 

Après :

opera après


Années 2010, des ovnis atterrissent à Confluences

C’est à Confluences que le bouleversement est le plus rapide ces 20 dernières années. Ancien quartier industriel, Confluence fait face à une gentrification et une tertiarisation très rapide depuis les années 1990. En effet, depuis le déménagement de la prison, la destruction du marché de gros et la désaffectation du port, le quartier a totalement changé. C’est Raymond Barre qui dans les années 1990 a décidé cette transformation. 

Tout d’abord en parlant d’ovnis, il vient directement à l’esprit le musée de Confluences :

musée des confluences

Ensuite le Cube Vert et le Cube Orange construits en 2015 et 2010. L’un abrite les bureaux d’Euronews et l’autre abrite le groupe immobilier Cardinal. 

cube vert architecture lyon

 

cube orange

Si l’immobilier tertiaire (les bureaux) prend un place importante dans le plan d’urbanisme de Confluence, il ne faut pas oublier que de nombreux logements ont été construits comme le Lyon Islands ou la Tour Ycone de Jean Nouvel (oui encore lui). 

lyon islands

 

tour ycone urbanisme lyon

En résumé, si l’imagination des architectes est débordante, la répartition des constructions est n’est pas complètement délirante. On trouve beaucoup de bureaux, un musée, mais les logements ne sont pas en reste. Malgré tout, ces logements sont souvent destinés à une population aisée.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus