Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril) - 08/03/2020

Amis lyonnais, prêtez l’oreille ! Et à vos agendas !

Dans quelques jours sera déclaré ouvert le Festival des Opéras à Lyon, du 13 mars au 2 avril. Avec pour thème “La nuit sera noire et rouge”, le programme est simple d’après le teaser : 1 mois, 3 opéras. Que vous soyez plus porté baryton, soprano, basse ou tenor, il y en aura pour tous les goûts. Le Petit Paumé vous en dit plus.

Trois opéras

Tout au long des 3 semaines de festival, nous aurons en effet la chance d’assister à une ou plusieurs des représentations suivantes.

Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-0

Premièrement : Rigoletto, du compositeur italien Giuseppe Verdi. Oeuvre réputée pour sa noirceur et sa grande intensité, elle “sonde les tourments de l'âme” comme le dit si bien l’opéra de Lyon en présentation. Inspirée de la pièce de Victor Hugo Le Roi s’amuse, dont les noms de personnage ont été modifiés pour échapper à la censure, Rigoletto connut un franc succès lors de sa représentation à la Fenice de Venise en 1851. Il fut suivi des deux derniers volets de la trilogie verdienne : Le Trouvère et La Traviata, eux-mêmes très bien accueillis à l’époque et bien connus aujourd’hui.
Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-1

Deuxièmement, Irrelohe, du compositeur allemand Franz Schreker. Comment mieux décrire ce dernier qu’en reprenant les mots de l’opéra de Lyon : auteur d'une œuvre marquée par la morbidité, l'autodestruction et la sexualité qui doit beaucoup à Wagner et brille par la richesse de sa palette musicale, Schreker connaît un succès immense avec Der Der ferne Klang ou Les Stigmatisés. Figure musicale majeure de la République de Weimar, il sera par la suite stigmatisé sous le régime nazi pour son origine juive et comme symbole de l'art dégénéré et de l'internationalisme décadent.


Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-2

Enfin, La Lune, du compositeur également allemand Carl Orff. Pendant que certains visent la lune à la manière d’Amel Bent, d’autres la volent, tels les quatres garçons venus des enfers dans cet opéra. Fusionnant musique, paroles et dramaturgie, La Lune est d’une grande modernité rythmique et vocale.

Le thème

“La nuit sera noire et rouge”, c’est bien un thème un peu obscure, énigmatique. Serait-ce le noir de la salle au moment où le rideau se lève ? Potentiellement. Y’aura-t-il un hommage à Julien Sorrel, petit protégé né de l’imagination de Stendhal ? C’est moins sûr. Alors peut-être une invocation des couleurs du Stade Toulousain ? Non, assurément !

Maintenant que l’on connaît le programme, on y voit déjà un peu plus clair. En effet, et l’opéra de Lyon le confirme, le thème fait appel à ces deux couleurs pour leurs symboliques. Le noir pour la nuit, le malheur, la malédiction ; le rouge pour la fête, la lune, mais aussi le feu et le sang.

Une seule chose reste à faire : aller assister à un maximum de représentations et trouver sa propre interprétation du thème, si jamais les pistes évoquées ne suffisaient pas. En tout cas, nous ne pouvons qu’espérer le fait que la salle soit rouge car vous applaudirez à vous en faire saigner les mains !

Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-3

Deux adresses selon le spectacle :

  • La Lune : Théâtre du Point du Jour, 7 Rue des Aqueducs, 69005 Lyon.
  • Rigoletto et Irrelohe : Grande Salle Opéra de Lyon, 1 Place de la Comédie, 69001 Lyon

Tarifs :

De 10 à 110€, selon l’opéra choisi, les dates, et le placement en salle. Plus de détails sur la billetterie en ligne.

⚠️ Des changements peuvent être opérés par l'Opéra, liés aux préventions prise par le gouvernement contre le Covid-19. Plus d'informations ici.

Crédits photo :

Italian-traditions.com

Mphil.de

Orff.fr

Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)

Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)
Evenementiel - 08/03/2020 00:00:00

Amis lyonnais, prêtez l’oreille ! Et à vos agendas !

Dans quelques jours sera déclaré ouvert le Festival des Opéras à Lyon, du 13 mars au 2 avril. Avec pour thème “La nuit sera noire et rouge”, le programme est simple d’après le teaser : 1 mois, 3 opéras. Que vous soyez plus porté baryton, soprano, basse ou tenor, il y en aura pour tous les goûts. Le Petit Paumé vous en dit plus.

Trois opéras

Tout au long des 3 semaines de festival, nous aurons en effet la chance d’assister à une ou plusieurs des représentations suivantes.

Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-0

Premièrement : Rigoletto, du compositeur italien Giuseppe Verdi. Oeuvre réputée pour sa noirceur et sa grande intensité, elle “sonde les tourments de l'âme” comme le dit si bien l’opéra de Lyon en présentation. Inspirée de la pièce de Victor Hugo Le Roi s’amuse, dont les noms de personnage ont été modifiés pour échapper à la censure, Rigoletto connut un franc succès lors de sa représentation à la Fenice de Venise en 1851. Il fut suivi des deux derniers volets de la trilogie verdienne : Le Trouvère et La Traviata, eux-mêmes très bien accueillis à l’époque et bien connus aujourd’hui.
Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-1

Deuxièmement, Irrelohe, du compositeur allemand Franz Schreker. Comment mieux décrire ce dernier qu’en reprenant les mots de l’opéra de Lyon : auteur d'une œuvre marquée par la morbidité, l'autodestruction et la sexualité qui doit beaucoup à Wagner et brille par la richesse de sa palette musicale, Schreker connaît un succès immense avec Der Der ferne Klang ou Les Stigmatisés. Figure musicale majeure de la République de Weimar, il sera par la suite stigmatisé sous le régime nazi pour son origine juive et comme symbole de l'art dégénéré et de l'internationalisme décadent.


Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-2

Enfin, La Lune, du compositeur également allemand Carl Orff. Pendant que certains visent la lune à la manière d’Amel Bent, d’autres la volent, tels les quatres garçons venus des enfers dans cet opéra. Fusionnant musique, paroles et dramaturgie, La Lune est d’une grande modernité rythmique et vocale.

Le thème

“La nuit sera noire et rouge”, c’est bien un thème un peu obscure, énigmatique. Serait-ce le noir de la salle au moment où le rideau se lève ? Potentiellement. Y’aura-t-il un hommage à Julien Sorrel, petit protégé né de l’imagination de Stendhal ? C’est moins sûr. Alors peut-être une invocation des couleurs du Stade Toulousain ? Non, assurément !

Maintenant que l’on connaît le programme, on y voit déjà un peu plus clair. En effet, et l’opéra de Lyon le confirme, le thème fait appel à ces deux couleurs pour leurs symboliques. Le noir pour la nuit, le malheur, la malédiction ; le rouge pour la fête, la lune, mais aussi le feu et le sang.

Une seule chose reste à faire : aller assister à un maximum de représentations et trouver sa propre interprétation du thème, si jamais les pistes évoquées ne suffisaient pas. En tout cas, nous ne pouvons qu’espérer le fait que la salle soit rouge car vous applaudirez à vous en faire saigner les mains !

Le Festival de l’Opéra “La nuit sera noire et rouge” (13 mars-2 avril)-3

Deux adresses selon le spectacle :

  • La Lune : Théâtre du Point du Jour, 7 Rue des Aqueducs, 69005 Lyon.
  • Rigoletto et Irrelohe : Grande Salle Opéra de Lyon, 1 Place de la Comédie, 69001 Lyon

Tarifs :

De 10 à 110€, selon l’opéra choisi, les dates, et le placement en salle. Plus de détails sur la billetterie en ligne.

⚠️ Des changements peuvent être opérés par l'Opéra, liés aux préventions prise par le gouvernement contre le Covid-19. Plus d'informations ici.

Crédits photo :

Italian-traditions.com

Mphil.de

Orff.fr

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus