Toane

2020

Peut-on être déçu d'un Toque Blanche gastronomique ? Après un petit trajet hors de Lyon, on découvre un grand jardin ensoleillé. Ça commence bien. Tartare d'écrevisse et de crabe, filet de bœuf à la truffe ou noix de Saint-Jacques juste saisies, l'enchaînement est très fort. De grands vins couronnent l'ensemble et le tour est joué. Non, on ne peut pas être déçu d'un Toque Blanche gastronomique.

2018

Après une balade hors de Lyon, nous sommes ravis de découvrir les lieux : des nuances de couleurs, de jolis parasols, un jardin fleuri accueillant. Très vite, le rêve se brise. Chez Toane, il faut faire un choix entre un menu à 20 € et un autre à 60 € mais pour ce qui est du service, on ne nous laisse pas le choix. On oublie l'eau, les plats frais sont chauds, la sauce est reine et submerge chaque mets. Nous repartons donc le ventre arrondi et le cœur lourd, vexés d'un tel accueil.

2017

Soirée en tête-à-tête pour Marc et moi. Les enfants sont gardés, ça n’arrive pas souvent, autant en profiter. En traversant l’élégante terrasse à son bras, je songe secrètement au marbré de foie gras sur son croustillant de pomme verte qui m’attend en entrée. Le connaissant il m’a oubliée et rêve de son médaillon de lotte aux essences de citronnelle... Après toutes ces années il ne me regarde plus et n’a d’yeux que pour les desserts. Quelle frustration, moi qui m’étais apprêtée pour l’occasion !

J’aime le Toane et sa grande terrasse, idéale en été. Si le temps ne le permet pas, on peut profiter d’un savoureux tartare de dorade royale dans la grande salle moderne. Les cuissons du médaillon de lotte et du magret d’agneau ibérique sont toutes deux parfaites. Alors que le dressage des assiettes, élégant et travaillé, met en valeur la qualité de la cuisine, le service des vins laisse à désirer pour un tel établissement. L’excellence du dôme chocolat nous ferait presque oublier cette maladresse.

En direct du Festival de Toane, les mets en compétition présagent un palmarès exceptionnel. Cannelloni de Homard s’est distingué pour son rôle goûtu en entrée et gagne le prix d’interprétation. La magnifique Nage de Joue de Lotte attire les flashs des photographes grâce à sa cuisson parfaite, en collaboration avec les sœurs Langoustines. Lors de la cérémonie de clôture, c’est le Choco-Caramel au praliné qui remporte la Palme d’or et clôt cette édition avec brio.

Ce soir, le Soleil a rendez-vous avec la Lune. Confortablement installé au calme de la grande terrasse ombragée, il l’attend en savourant un cocktail en guise d’apéritif. Alors que le jour décline sur le jardin, la Lune fait enfin son apparition, étincelante. L’ombre envahit alors la terrasse, et c’est dans une ambiance tamisée que le dîner commence. Envoûtés par la magie du lieu, ils se délectent de la nage de lotte et d’un canard parfaitement cuit. « Ô mon astre, comme je suis bien ! »

Comme Louis XVI, j'ai dû faire une halte à Varennes... Fuyant Lyon, mon arrêt stratégique fut cependant une belle réussite, même si dès le début, j’ai dû faire des sacrifices : terrasse sous les pins ou salle moderne sublime, difficile de choisir ! Ensuite, les canellonni de langoustine et les ris de veau fort bien préparés m'ont fait perdre la tête ! Comme Louis XVI, j’ai fini le ventre bien replet !


Adresse

  • 9 Avenue E. Evellier
  • 69290 Grézieu-la-Varenne

Horaires

  • Lundi : 12h-14h | 19h30-22h
  • Mardi : 12h-14h | 19h30-22h
  • Mercredi : 12h-14h | 19h30-22h
  • Jeudi : 12h-14h | 19h30-22h
  • Vendredi : 12h-14h | 19h30-22h
  • Samedi : 12h-14h | 19h30-22h
  • Dimanche : 12h-14h

Indisponible

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus