Musée Urbain Tony Garnier

2020

Ce musée dédié à l'architecte et urbaniste éponyme nous fait découvrir ses réalisations et sa vision de la « ville idéale ». Ici, dans le quartier des États-Unis, c'est la cité Tony Garnier qui est à l'honneur. Nous déambulons entre ces logements sociaux des années 20 qui se voulaient novateurs : immeubles bas, verdure, appartements lumineux, Tony Garnier était résolument en avance sur son temps.

2019

Marcher entre des tours, c’est rarement un loisir. Le temps d’une balade dans le quartier des États-Unis, le musée urbain Tony Garnier propose de s’arrêter sur ces bâtiments. On lève la tête et on comprend : les zones périphériques ont autant à nous apprendre sur l’histoire d’une agglomération que les monuments du centre-ville.

2018

Un musée qui, comme le projet architectural de Tony Garnier, se veut accessible à tous les habitants du quartier des États-Unis. À mon rythme, sous les rayons du soleil d’hiver, je découvre les fresques imposantes des immeubles environnants. Ce concept de Cité Industrielle Idéale, né de la rencontre entre l’architecte et le maire Édouard Herriot, me plonge dans l'utopie socialiste de l’entre-deux-guerres. Un vrai voyage dans le temps.

2017

Allez viens, j’t’emmène au vent, je t’emmène dans un quartier charmant. L’histoire se lit ici sur des façades que tu découvres lors d’une petite balade. L’architecture, les années 30 et l’urbanisme social, ce musée urbain est tout sauf banal. Tony Garnier en est persuadé, l’aménagement d’une ville peut tout changer. Son projet saura t'inspirer et mérite bien 1h30 de visite guidée. L'artiste avant-gardiste te plongera dans un monde futuriste.

2016

Le XVIème siècle a eu Thomas More et Utopia, le XXème aura vu Tony Garnier et sa cité industrielle. Ce musée en plein air vous immerge dans l'imagination du jeune architecte et urbaniste plein d'ambition pour le Lyon des années 30. Devenue en partie réalité dans le quartier des États-Unis, la vision de Tony Garnier vous frappera par son avant-gardisme et ses problématiques toujours brûlantes d'actualité 80 ans plus tard. 1h30 de rêve urbain.

2015

Le XVIème siècle a eu Thomas More et Utopia, le XXème aura vu Tony Garnier et sa cité industrielle. Ce musée en plein air vous immerge dans l'imagination du jeune architecte et urbaniste plein d'ambition pour le Lyon des années 30. Devenue en partie réalité dans le quartier des États-Unis, la vision de Tony Garnier vous frappera par son avant-gardisme et ses problématiques toujours brûlantes d'actualité 80 ans plus tard. 1h30 de rêve urbain.

2014

« Marty, c’est une catastrophe, le convecteur temporel de la DeLorean est HS ! Mes vacances dans le Lyon de 1930 sont foutues ! » « Pas de souci Doc, je connais un musée génial. » « Enfermé à regarder des maquettes et des photos ? Non merci ! » « Pas du tout Doc, la visite se fait dans le quartier resté d’époque. On commence avec un appartement entièrement reconstitué et la suite se fait en plein air. Les plans de l’architecte sont peints à même les murs et… » « En route Marty ! »

Logo RPPP

Qui a dit qu’un musée se visitait toujours en intérieur ? Ici, patrimoine rime avec populaire, et c’est un quartier entier qui a été réquisitionné. Oui, il sera question d’intérieur. D’urbanisme et d’utopies urbaines aussi. On prend son temps. On découvre les appartements lumineux que Tony Garnier avait imaginés pour les ouvriers rhônalpins. On passe de l’exposition temporaire à l’appartement témoin. Enfin, la conclusion est magistrale pour les pupilles, émerveillées face aux imposantes fresques.

Logo RPPP

Imaginez : nous sommes en 1900 et elle se situerait au centre d’un vallon traversé par un fleuve. Les vents dominants chasseraient les fumées poisseuses des usines. Il y aurait des transports en commun, des espaces verts et des infrastructures culturelles et sportives. Utopique ? Tony Garnier y pensait pourtant en dessinant les plans de sa Cité Industrielle. À défaut de l’avoir concrétisée, cet architecte visionnaire a créé des appartements spacieux et lumineux pour les ouvriers rhônalpins.

2010

Le Musée Urbain Tony Garnier ou l’agence immobilière du quartier des Etats-Unis. Le guide, tel un agent immobilier, m’emmène d’abord visiter un appartement témoin. Une histoire d’architecte célèbre… Pour finir de vous convaincre du caractère unique du bien proposé, il vous promène dans le quartier. Malheureusement, il sera très compliqué de séduire un acheteur potentiel tant l’aspect pratique a pris le pas sur l’esthétique. Les quelques fresques ne suffisent pas à égayer l’ensemble. Je continue donc ma recherche.


Adresse

  • 4 Rue des Serpollières
  • 69008 Lyon

Horaires

  • Lundi : Fermé
  • Mardi : 14h-18h
  • Mercredi : 14h-18h
  • Jeudi : 14h-18h
  • Vendredi : 14h-18h
  • Samedi : 14h-18h
  • Dimanche : Fermé
Logo Uber Eats

Indisponible

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus