Musée d'art contemporain

2020

L'expérience vaut le coup d'être vécue. En effet, bien loin du musée traditionnel, les œuvres présentées sortent le spectateur de sa zone de confort. Des œuvres plus originales les unes que les autres, si ce n'est complètement perchées. Est-ce de l'art ou du cochon ? La question mérite d'être posée.

2019

Je m’attacherai dans cette critique à ne décrire que mon expérience générale sans m’éparpiller dans le détail des œuvres, qui auront sans doute quitté le territoire français à l’heure où vous lisez ces lignes. C’est un vaste et truculent terrain de jeux. Allez-y avec votre moitié si elle est curieuse comme vous, mais n’écoutez pas les conférenciers. Vous ne voulez pas savoir pourquoi cet artiste a numérisé une triple entorse de son pouce.

2018

Dérangeant, intriguant, envoûtant, choquant... autant de qualificatifs qui me viennent à l’esprit devant les œuvres du MAC. Même les plus réticents, comme moi, ne peuvent rester de marbre. Ici, l’artiste ne subit aucune censure, en dépit d'un message parfois obscur. D’étage en étage, d’installation en installation, je me prends au jeu et me mets à penser comme Françoise Giroud : « C’est épatant les artistes. Ils sont fous, comme tout le monde, mais pas vraiment comme tout le monde. J’ai un faible pour eux ».

2017

Après avoir arpenté les trois étages du MAC, vous avez découvert une multitude d'installations étonnantes et participé à des œuvres expérimentales. Vous n'avez pas forcément tout saisi, tout apprécié mais au moins vous avez voyagé. Paumez-vous dans le MAC, ou devrais-je dire dans les MAC(s) ; chaque exposition donnant carte blanche à la création de l'artiste à l'honneur. Point d'espace figé, à chacune de vos visites, le MAC se sera métamorphosé.

2016

Vous trouverez le Musée d’Art Contemporain caché entre le Rhône et le parc de la Tête d'Or. Chaque exposition fait l’objet d’une restructuration du musée pour optimiser l’espace, en fonction des œuvres de l’artiste mis à l’honneur. Vous pouvez également profiter de visites guidées pour plus d’explications sur l’exposition et la vision du peintre. Ce jour-là, j'ai découvert Erró. Avis aux amateurs d'art contemporain, ce musée est à consommer sans modération.

2015

À mi-chemin entre le parc de la Tête d'Or et les berges du Rhône, vous trouverez un secret inestimable caché dans une bâtisse imposante. En son sein, point d'art classique mais des expositions temporaires de créations contemporaines. Pour les plus curieux, un guide partagera avec vous son interprétation des œuvres. N’ayez crainte, vous pourrez vous restaurer au café : mens sana in corpore-spresso.

2014

Dans l'entrée, un lit blanc où sommeille paisiblement un pneu Michelin. Je monte deux à deux les marches du gigantesque escalier et tombe nez à nez avec des tonnes de déchets recouvrants des machines à laver. Mon esprit s'affole : où sont les statues chinoises ? J'arrive transpirant de l'autre côté de la pièce. Soupirs : elles sont toujours là, froides et impassibles, faisant face au dragon-boeuf-cheval-dauphin. Je me calme peu à peu : le MAC va bien, son esprit n'a pas changé d'un poil.

2013

Moi, expo d’art contemporain, je n’ai qu’une ambition : prendre possession du MAC. Je pourrais m’y étaler sur trois niveaux et remplir tous les espaces, murs, sols, coins et recoins. Mon artiste pourrait essayer de nouvelles expériences que l’on n’autorise pas ailleurs, mettre de la musique et des animations dans mes différentes salles. Il viendrait prendre soin de moi aussi, travailler en ma compagnie et surtout, les visiteurs ne viendraient que pour m’admirer, moi, expo d’art contemporain.

2011

Ce mois-ci, c'est décidé, j'arrête de PC (pas comprendre) l'art contemporain. J'opte pour MAC ! Il paraît qu'il est d'une facilité d'utilisation déconcertante : pas besoin de mode d'emploi, même si l'on n'y connait rien au départ. Il suffit de se laisser guider à travers les trois étages pour comprendre ce que l'on voit. C'est sûr, l'art contemporain n'a désormais plus de secret pour moi. Et puis, avec son design moderne et épuré le MAC m'a tout de suite mis à l'aise. Ça y est, je suis MACqué !

L'établissement s'exprime

L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Avis & recommandations


Adresse

  • 81 Quai Charles de Gaulle
  • 69006 Lyon

Horaires

  • Lun : Fermé
  • Mar : Fermé
  • Mer : 11h-18h
  • Jeu : 11h-18h
  • Ven : 11h-18h
  • Sam : 11h-18h
  • Dim : 11h-18h

Musée d'art contemporain

2020

L'expérience vaut le coup d'être vécue. En effet, bien loin du musée traditionnel, les œuvres présentées sortent le spectateur de sa zone de confort. Des œuvres plus originales les unes que les autres, si ce n'est complètement perchées. Est-ce de l'art ou du cochon ? La question mérite d'être posée.

2019

Je m’attacherai dans cette critique à ne décrire que mon expérience générale sans m’éparpiller dans le détail des œuvres, qui auront sans doute quitté le territoire français à l’heure où vous lisez ces lignes. C’est un vaste et truculent terrain de jeux. Allez-y avec votre moitié si elle est curieuse comme vous, mais n’écoutez pas les conférenciers. Vous ne voulez pas savoir pourquoi cet artiste a numérisé une triple entorse de son pouce.

2018

Dérangeant, intriguant, envoûtant, choquant... autant de qualificatifs qui me viennent à l’esprit devant les œuvres du MAC. Même les plus réticents, comme moi, ne peuvent rester de marbre. Ici, l’artiste ne subit aucune censure, en dépit d'un message parfois obscur. D’étage en étage, d’installation en installation, je me prends au jeu et me mets à penser comme Françoise Giroud : « C’est épatant les artistes. Ils sont fous, comme tout le monde, mais pas vraiment comme tout le monde. J’ai un faible pour eux ».

2017

Après avoir arpenté les trois étages du MAC, vous avez découvert une multitude d'installations étonnantes et participé à des œuvres expérimentales. Vous n'avez pas forcément tout saisi, tout apprécié mais au moins vous avez voyagé. Paumez-vous dans le MAC, ou devrais-je dire dans les MAC(s) ; chaque exposition donnant carte blanche à la création de l'artiste à l'honneur. Point d'espace figé, à chacune de vos visites, le MAC se sera métamorphosé.

2016

Vous trouverez le Musée d’Art Contemporain caché entre le Rhône et le parc de la Tête d'Or. Chaque exposition fait l’objet d’une restructuration du musée pour optimiser l’espace, en fonction des œuvres de l’artiste mis à l’honneur. Vous pouvez également profiter de visites guidées pour plus d’explications sur l’exposition et la vision du peintre. Ce jour-là, j'ai découvert Erró. Avis aux amateurs d'art contemporain, ce musée est à consommer sans modération.

2015

À mi-chemin entre le parc de la Tête d'Or et les berges du Rhône, vous trouverez un secret inestimable caché dans une bâtisse imposante. En son sein, point d'art classique mais des expositions temporaires de créations contemporaines. Pour les plus curieux, un guide partagera avec vous son interprétation des œuvres. N’ayez crainte, vous pourrez vous restaurer au café : mens sana in corpore-spresso.

2014

Dans l'entrée, un lit blanc où sommeille paisiblement un pneu Michelin. Je monte deux à deux les marches du gigantesque escalier et tombe nez à nez avec des tonnes de déchets recouvrants des machines à laver. Mon esprit s'affole : où sont les statues chinoises ? J'arrive transpirant de l'autre côté de la pièce. Soupirs : elles sont toujours là, froides et impassibles, faisant face au dragon-boeuf-cheval-dauphin. Je me calme peu à peu : le MAC va bien, son esprit n'a pas changé d'un poil.

2013

Moi, expo d’art contemporain, je n’ai qu’une ambition : prendre possession du MAC. Je pourrais m’y étaler sur trois niveaux et remplir tous les espaces, murs, sols, coins et recoins. Mon artiste pourrait essayer de nouvelles expériences que l’on n’autorise pas ailleurs, mettre de la musique et des animations dans mes différentes salles. Il viendrait prendre soin de moi aussi, travailler en ma compagnie et surtout, les visiteurs ne viendraient que pour m’admirer, moi, expo d’art contemporain.

2011

Ce mois-ci, c'est décidé, j'arrête de PC (pas comprendre) l'art contemporain. J'opte pour MAC ! Il paraît qu'il est d'une facilité d'utilisation déconcertante : pas besoin de mode d'emploi, même si l'on n'y connait rien au départ. Il suffit de se laisser guider à travers les trois étages pour comprendre ce que l'on voit. C'est sûr, l'art contemporain n'a désormais plus de secret pour moi. Et puis, avec son design moderne et épuré le MAC m'a tout de suite mis à l'aise. Ça y est, je suis MACqué !


Adresse

  • 81 Quai Charles de Gaulle
  • 69006 Lyon

Horaires

  • Lun : Fermé
  • Mar : Fermé
  • Mer : 11h-18h
  • Jeu : 11h-18h
  • Ven : 11h-18h
  • Sam : 11h-18h
  • Dim : 11h-18h

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus