Les Subsistances

2019

« J’peux pas, j’ai Subs. » Outre ce slogan irritant que les espritstorturés des pentes arborent sur des T-shirts menthe à l’eau, jene connaissais pas grand-chose de ce « laboratoire de créationartistique ». Je me rends donc à la représentation en pensant « c’estparti pour un fatras de culs nus débitant des absurdités sur un fondsonore glauque ». Que nenni ! Une pièce d’une sincérité et d’unejustesse exceptionnelle. J’ai ri avec fracas, reniflé discrètement, etapplaudi avec conviction.

2018

Les Subsistances, ces beaux bâtiments oranges ornant la Saône, après avoir été religieux puis militaires, sont aujourd'hui lieux d'expérimentations créatives. Ce n'est pas un musée, non, mais une résidence et un atelier d'artistes. Les uns assistent aux performances culturelles des autres, leur donnent leur avis et parfois, ils s'associent. Conséquence pour celui qui vient y faire un tour : festival d'expos, concerts, spectacles de danse et autres réjouissances artistiques. Les artistes passent, les œuvres subsistent.

2015

Résidence d'artiste, lieu d'échange et de transmission : les Subsistances sont riches d'histoires et d'expériences. Ancien couvent puis entrepôt militaire, c'est désormais un atelier de créations contemporaines. Dans ce cadre splendide, théâtre, danse, musique et cirque s'entremêlent au rythme de la programmation. Les artistes ont une liberté totale pour créer et interpréter. Pour moi, simple amateur, elle va peut-être trop loin. Avant-garde ou dérive conceptuelle ? À vous de juger.

2010

Mayday mayday ! On annonce une attaque imminente du vaisseau amiral Subsistances sur la scène artistique… Ce beau bâtiment de la flotte lyonnaise n’a pas fini de vous dévoiler ses mystères, et garde encore quelques cartouches pour initier les bleus aux joies de la nouvelle infanterie de la scène française et internationale. Quelques bombardiers en embuscade vous mitrailleront même de performances contemporaines surprenantes. Cessez le feu, le Petit Paumé est (con)vaincu, sergent RPPP au rapport !

L'établissement s'exprime

L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Avis & recommandations


Adresse

  • 8bis Quai Saint-Vincent
  • 69001 Lyon

Horaires

  • Lun : Fermé
  • Mar : Fermé
  • Mer : 13h30-18h
  • Jeu : 13h30-18h
  • Ven : 13h30-18h
  • Sam : 18h-23h
  • Dim : 17h-22h

suggestions

Les Subsistances

2019

« J’peux pas, j’ai Subs. » Outre ce slogan irritant que les espritstorturés des pentes arborent sur des T-shirts menthe à l’eau, jene connaissais pas grand-chose de ce « laboratoire de créationartistique ». Je me rends donc à la représentation en pensant « c’estparti pour un fatras de culs nus débitant des absurdités sur un fondsonore glauque ». Que nenni ! Une pièce d’une sincérité et d’unejustesse exceptionnelle. J’ai ri avec fracas, reniflé discrètement, etapplaudi avec conviction.

2018

Les Subsistances, ces beaux bâtiments oranges ornant la Saône, après avoir été religieux puis militaires, sont aujourd'hui lieux d'expérimentations créatives. Ce n'est pas un musée, non, mais une résidence et un atelier d'artistes. Les uns assistent aux performances culturelles des autres, leur donnent leur avis et parfois, ils s'associent. Conséquence pour celui qui vient y faire un tour : festival d'expos, concerts, spectacles de danse et autres réjouissances artistiques. Les artistes passent, les œuvres subsistent.

2015

Résidence d'artiste, lieu d'échange et de transmission : les Subsistances sont riches d'histoires et d'expériences. Ancien couvent puis entrepôt militaire, c'est désormais un atelier de créations contemporaines. Dans ce cadre splendide, théâtre, danse, musique et cirque s'entremêlent au rythme de la programmation. Les artistes ont une liberté totale pour créer et interpréter. Pour moi, simple amateur, elle va peut-être trop loin. Avant-garde ou dérive conceptuelle ? À vous de juger.

2010

Mayday mayday ! On annonce une attaque imminente du vaisseau amiral Subsistances sur la scène artistique… Ce beau bâtiment de la flotte lyonnaise n’a pas fini de vous dévoiler ses mystères, et garde encore quelques cartouches pour initier les bleus aux joies de la nouvelle infanterie de la scène française et internationale. Quelques bombardiers en embuscade vous mitrailleront même de performances contemporaines surprenantes. Cessez le feu, le Petit Paumé est (con)vaincu, sergent RPPP au rapport !


Adresse

  • 8bis Quai Saint-Vincent
  • 69001 Lyon

Horaires

  • Lun : Fermé
  • Mar : Fermé
  • Mer : 13h30-18h
  • Jeu : 13h30-18h
  • Ven : 13h30-18h
  • Sam : 18h-23h
  • Dim : 17h-22h

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Suggestions

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus