2018

De nos jours, rares sont ceux qui ne sont jamais allés dans un restaurant chinois. Canard laqué, décorations qui le sont tout autant, néons roses et bleus, galère pour manger avec des baguettes : on connaît la chanson. Ici, on n’échappe pas à la règle : dumplings et samoussas en entrée, porc au caramel et crevettes sautées en plat, gingembre confit et litchis en dessert, saké en digestif. Classique, nous direz-vous. Oui, mais quand c’est bon, cela importe peu.

Logo RPPP

Vous vous attendiez à voyager en partant pour le Jardin du Bambou ? Détrompez-vous car le cadre trop sobre et désuet ne parvient pas à vous transporter. La dégustation est royale, à l'instar du nom du menu que nous avons choisi. Peut-être un peu trop, car nous n'avons pas pu terminer les plats. Les pièces vapeurs puis les gambas flambées sont suffisamment consistantes. Si vous êtes du quartier, vous serez satisfaits de la cuisine. Si vous êtes de lointaines contrées, le voyage va peut être vous coûter.

Logo RPPP

Perdu dans une forêt de bambous, je tombais sur un panda. « J'ai faim », dis-je au panda. Il m'emmena dans son jardin et nous croquâmes ensemble nems et autres samosa. « J'ai encore faim », dis-je au panda. Et nous dégustâmes ensemble un hot pot de crevettes bien épicé et leurs petits légumes. « J'ai la bouche en feu », dis-je au panda. Et nous savourâmes ensemble des beignets de banane sucrés. Et sans que j'ouvre la bouche, le panda me tendit un verre de saké. Cela fut bon. Et je partis.

Logo RPPP

Après une bonne séance de Kung Fu, Po est toujours affamé. Une seule adresse pour rassasier notre bon vieux panda : le Jardin du Bambou. Avec leur fondue chinoise à volonté il a de quoi faire : boulettes de bœuf, crevettes et vermicelles à foison comblent notre ami. Quand il arrive à court de bouillon, pas de panique, on surveille et on lui apporte immédiatement de quoi le ravitailler. Quelques litchis enfin pour terminer sur une note sucrée et voilà un panda bien repu.

Logo RPPP

Avec un nom pareil, ce restaurant aurait pu être le repère d’un panda. De plus, la spécialité de la maison, la fondue chinoise aux deux bouillons servie à volonté, vient du Sichuan, terre d’origine des pandas. La comparaison s’arrête là cependant. Parce qu’ici, on ne se contente pas de pousses et de bambous, mais plutôt de gambas flambées à l’alcool de riz ou encore d'un délicieux canard laqué. Un Repère Pour Pandas Paumés.

Logo RPPP

Le Jardin du Bambou, ses bambous en carton qui jaillissent du sol tels de vrais bambous en carton, son décor kitschissime comme les vrais restos chinois de Chine, ses plats servis par de vrais Chinois qui proposent de vrais plats chinois cuisinés comme en Chine, sa nourriture chinoise dont on pourrait améliorer l'exécution mais dont on apprécie le caractère chinois, le Jardin du Bambou ! Il tient le bon bout !

2011

Ce soir, je m’infiltre dans le jardin secret de la gastronomie chinoise. À peine franchi le seuil, je me dois de saluer la musique originale, le service d’exception et le souci du détail. Je m’incline devant le merveilleux canard laqué en crêpe ou accompagné de sa sauce aux prunes. Je tire ma révérence devant la finesse des nouilles sautées aux fruits de mer. Enfin, au terme d’un dîner sans la moindre fausse note, je m’agenouille devant le chef sans omettre un pourboire bien mérité : un RPPP.


Adresse

  • 225 Rue de Créqui
  • 69003 Lyon

Horaires

  • Lundi : 12h-14h30 | 19h-22h30
  • Mardi : 12h-14h30 | 19h-22h30
  • Mercredi : 12h-14h30 | 19h-22h30
  • Jeudi : 12h-14h30 | 19h-22h30
  • Vendredi : 12h-14h30 | 19h-22h30
  • Samedi : 19h-23h
  • Dimanche : 19h-22h30

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus