Hot Club

Logo RPPP

Sur la Presqu'île, entre « la colline qui prie » et « la colline qui crie » - dixit Benjamin Biollay -, se trouve, nichée sous les pierres, « la cave qui envoûte » - dixit un petit paumé encore enivré par les notes entendues l'autre soir -. Forte de soixante-et-onze ans d'ancienneté, cette jolie cave voûtée est un lieu mythique du jazz à Lyon, où résonnent les instruments d'excellents musiciens.

Logo RPPP

Mais quel est cet établissement mystérieux et enfoui duquel s’échappent quelques notes enjouées ? Ce même établissement qui depuis soixante-dix ans fait swinger la Presqu’île et vibrer sa voûte au son des trompettes, des saxophones et autres contrebasses ? Un club qui a accueilli les notes de blues d’un Chet Baker ou d’un Miles Davis ?Armstrong, je ne suis peut-être pas noire mais j’ai adoré, moi qui suis blanche de peau !

Logo RPPP

Marche après marche, je me laisse guider par les vibrations qui émanent de ce temple du jazz. À ma gauche, le bar, à ma droite, la scène. Autour de moi, un auditoire mélomane tendant l'oreille dans la pénombre de cette superbe cave voutée. Boop-boop-a-doo-poo-poo-pi-doo, bienvenue à la Nouvelle-Orléans. Entre scat, trompette et contrebasse, l'inauguration du Fest'avril est une franche réussite. Mais pas que. La programmation est invariablement prodigieuse : un métissage créatif d'univers jazzistiques.

Logo RPPP

What you say? Don’t you come back no more? Baby listen, baby don’t ya treat me this a-way, ça fait 50 ans que j'viens ! Toi et ta voix qui sonne le blues, toi qui sens le cigare et les fauteuils Club, I’ve got you under my skin. Dans cette cave en pierre, le jazz est là et fait revivre son passé d’oppression, passé de ceux qui, cheek to cheek, chantaient I’ll be back on my feet some day.

Logo RPPP

Ce soir je m’évade. Je sors de mon carcan quotidien et pars à la découverte du Hot Club, lieu incontournable du jazz depuis 1948. Je traverse le dédale de pierre, longe le couloir et descends les escaliers. J’y suis. La salle est splendide. Les voûtes laissent apparaître des lumières tamisées qui éclairent timidement les rares tableaux. La musique commence et je me laisse bercer par la douce mélodie du saxophoniste qui me plonge dans une tranquillité reposante. Je suis libre.

Logo RPPP

Un nom aguicheur, des néons envoûtants, une ambiance underground… Détrompez-vous, le Hot Club de Lyon n’a rien d’un endroit farfelu. Ici, des musiciens talentueux se produisent chaque jour pour le plus grand plaisir des quelques privilégiés. On est bercé par cette ambiance particulière, ces sourires qui fusent et ce jazz des années 1920 qui n’est pas sans nous rappeler l’époque de la prohibition.

Logo RPPP

Si la rue Lanterne est bien connue, elle recèle encore de pépites non découvertes. La devanture et le couloir menant aux escaliers nous font craindre le pire avant de trouver cette scène souterraine à l’ambiance chaleureuse. Toute la semaine, d’excellents groupes de jazz, swing, Be Bop et Dixieland s’enchaînent dans cette salle cosy. À la buvette, les conversations vont bon train. C’est le paradoxe du lieu : bien caché, mais si attachant. Une vraie pépite vous dis-je.

Logo RPPP

La Panthère rose a un soir réussi à s’introduire incognito au Hot Club. Elle a d’abord écouté le meilleur de la scène jazz française, voire internationale. Puis, elle est entrée en action… Déguisée en Sydney Bechet, elle s’est mise à chanter Petite Fleur, en hommage au musicien ayant autrefois joué dans le plus vieux jazz club de France. Elle chantait très bien, mais il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle soit démasquée : elle remplaçait chaque « fleur » des paroles de la chanson par « rose ».

L'établissement s'exprime

L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Avis & recommandations


Adresse

  • 26 Rue Lanterne
  • 69001 Lyon

Horaires

  • Lun : Fermé
  • Mar : Fermé
  • Mer : 20h30-1h
  • Jeu : 20h30-1h
  • Ven : 20h30-1h
  • Sam : 20h30-1h
  • Dim : Fermé

suggestions

Logo RPPP

Sur la Presqu'île, entre « la colline qui prie » et « la colline qui crie » - dixit Benjamin Biollay -, se trouve, nichée sous les pierres, « la cave qui envoûte » - dixit un petit paumé encore enivré par les notes entendues l'autre soir -. Forte de soixante-et-onze ans d'ancienneté, cette jolie cave voûtée est un lieu mythique du jazz à Lyon, où résonnent les instruments d'excellents musiciens.

Logo RPPP

Mais quel est cet établissement mystérieux et enfoui duquel s’échappent quelques notes enjouées ? Ce même établissement qui depuis soixante-dix ans fait swinger la Presqu’île et vibrer sa voûte au son des trompettes, des saxophones et autres contrebasses ? Un club qui a accueilli les notes de blues d’un Chet Baker ou d’un Miles Davis ?Armstrong, je ne suis peut-être pas noire mais j’ai adoré, moi qui suis blanche de peau !

Logo RPPP

Marche après marche, je me laisse guider par les vibrations qui émanent de ce temple du jazz. À ma gauche, le bar, à ma droite, la scène. Autour de moi, un auditoire mélomane tendant l'oreille dans la pénombre de cette superbe cave voutée. Boop-boop-a-doo-poo-poo-pi-doo, bienvenue à la Nouvelle-Orléans. Entre scat, trompette et contrebasse, l'inauguration du Fest'avril est une franche réussite. Mais pas que. La programmation est invariablement prodigieuse : un métissage créatif d'univers jazzistiques.

Logo RPPP

What you say? Don’t you come back no more? Baby listen, baby don’t ya treat me this a-way, ça fait 50 ans que j'viens ! Toi et ta voix qui sonne le blues, toi qui sens le cigare et les fauteuils Club, I’ve got you under my skin. Dans cette cave en pierre, le jazz est là et fait revivre son passé d’oppression, passé de ceux qui, cheek to cheek, chantaient I’ll be back on my feet some day.

Logo RPPP

Ce soir je m’évade. Je sors de mon carcan quotidien et pars à la découverte du Hot Club, lieu incontournable du jazz depuis 1948. Je traverse le dédale de pierre, longe le couloir et descends les escaliers. J’y suis. La salle est splendide. Les voûtes laissent apparaître des lumières tamisées qui éclairent timidement les rares tableaux. La musique commence et je me laisse bercer par la douce mélodie du saxophoniste qui me plonge dans une tranquillité reposante. Je suis libre.

Logo RPPP

Un nom aguicheur, des néons envoûtants, une ambiance underground… Détrompez-vous, le Hot Club de Lyon n’a rien d’un endroit farfelu. Ici, des musiciens talentueux se produisent chaque jour pour le plus grand plaisir des quelques privilégiés. On est bercé par cette ambiance particulière, ces sourires qui fusent et ce jazz des années 1920 qui n’est pas sans nous rappeler l’époque de la prohibition.

Logo RPPP

Si la rue Lanterne est bien connue, elle recèle encore de pépites non découvertes. La devanture et le couloir menant aux escaliers nous font craindre le pire avant de trouver cette scène souterraine à l’ambiance chaleureuse. Toute la semaine, d’excellents groupes de jazz, swing, Be Bop et Dixieland s’enchaînent dans cette salle cosy. À la buvette, les conversations vont bon train. C’est le paradoxe du lieu : bien caché, mais si attachant. Une vraie pépite vous dis-je.

Logo RPPP

La Panthère rose a un soir réussi à s’introduire incognito au Hot Club. Elle a d’abord écouté le meilleur de la scène jazz française, voire internationale. Puis, elle est entrée en action… Déguisée en Sydney Bechet, elle s’est mise à chanter Petite Fleur, en hommage au musicien ayant autrefois joué dans le plus vieux jazz club de France. Elle chantait très bien, mais il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle soit démasquée : elle remplaçait chaque « fleur » des paroles de la chanson par « rose ».


Adresse

  • 26 Rue Lanterne
  • 69001 Lyon

Horaires

  • Lun : Fermé
  • Mar : Fermé
  • Mer : 20h30-1h
  • Jeu : 20h30-1h
  • Ven : 20h30-1h
  • Sam : 20h30-1h
  • Dim : Fermé

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Suggestions

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus