Cuisine et Dépendances Acte 2

2020

On rit grâce au champagne et à sa purée de fraise. On est ébahi devant la cuisson rosée du thon. On se délecte devant le Maxi-Finger, spécialité ancestrale. Et comme au théâtre, au moment du dénouement, on applaudit les mignardises. À quand l'acte 3 ?

2019

Ce soir, Jacques et Martine reçoivent de vieux amis à dîner. Il s’agira de les impressionner. Pour cela, Fabrice Bonnot sera le chef parfait. Dans un salon aux couleurs poudrées, le défilé peut commencer et le sommelier ouvre le bal. Côté mer : l’extase de crabe et ses notes fraîches de céleri concurrence la dorade fondante et sa polenta croustillante. Côté terre : chèvre frais puis un suprême de volaille mijoté pour finir en beauté. Nos invités sont comblés.

2018

Acte I : Le spectacle commence, Mgr Fabrice Bonnot nous reçoit à sa table : photos de stars dédicacées, single de sa composition. On comprend qu'on est chez lui.

Acte II : C'est le banquet, chipirones catalans, canette, gaspacho, milkshake et autres plats jouent la comédie pendant plus de deux heures. Mgr nous a gâtés, tout est délicieux et (trop) copieux.

Acte III : Mgr veut s’assurer que tout s’est bien déroulé et nous dévoile son passé, ses projets. De bonnes histoires, parfaites pour digérer.

2017

« Acte 2. Alice et ses copains au resto, ça tourne. » Toute la smala est convaincue : le lapin blanc ne supporte pas l'attente, le chat du Cheshire adore le poisson fondant avec ses noix de Saint-Jacques à la plancha et la chenille dédaigneuse se régale grâce à la poêlée d'escargots aux morilles. Tous se délèctent du bon vin et des desserts... Un véritable Pays des Merveilles quoi. « Eeet coupé ! »

SGANARELLE.- Quoi que puisse dire Aristote et toute la philosophie, il n’est rien d’égal à un bon repas, c’est la passion des honnêtes gens.GUSMAN.- Commençons avec cette brouillade d’œuf à l’huile de truffe noire et son confit de canard, puis nous continuerons avec l’émincé de lotte.DOM JUAN.- Juste à temps pour le Maxi Finger, le fameux dessert glacé à la cacahuète. Jamais je n’ai goûté une glace si étonnante. J’en fus frappé au cœur et mon amour commença par cette gourmandise.

Ah, l’amour ! Que ferais-je sans toi ? Présent sous toutes tes formes chez Cuisine et Dépendances Acte 2, tu me fais passer une soirée délicieuse. Je te retrouve dans chacun des plats de Fabrice Bonnot, qu’il prépare avec fougue et passion. Le temps d’une soirée, je joue l’infidèle et tombe amoureuse de sa façon de préparer le bar. Grâce au service subtil, nous profitons de ce moment pour nous faire les plus belles déclarations. L’apothéose arrive au moment du dessert, quand Monsieur sort la bague.

Aujourd’hui, sortie en mer : nous plongeons donc dans l’univers de Fabrice Bonnot. Au sein d'un décor bicolore, j’aperçois un banc de dorades gourmandes, et décide de les appâter avec un ravissant mojito à la chartreuse. Vif comme l’éclair, j’en saisi alors une et la donne au chef, qui sait comment sublimer la chair des poissons les plus frais. De retour en surface et fier de cette pêche, j'ai bien mérité un fameux Maxi Finger au chocolat. Un conseil : avant de plonger, n’oubliez pas les bouteilles !

Ils sont partis en guerre contre le spectre du prévisible. Non à la décoration classique, à la cuisine traditionnelle. Le résultat surprend. Le lieu, tout d’abord, réussit le tour de force d’être à la fois élégant et épuré tout en restant chaleureux. La première bouchée, ensuite, donne le ton aux suivantes : elle surprend et ravit, étonne et séduit. Les poissons sont à l’honneur, notamment le filet de dorade royale et ses bâtonnets de carotte à l’orange. Une seule chose est prévisible : vous allez aimer cette balade hors des sentiers battus.

Embarquement le temps d'un dîner avec Nemo, alias l'illustre Fabrice Bonnot, à bord de son somptueux vaisseau fuchsia et anthracite. Dans le salon privé aux murs couverts de peintures intrigantes, nous dégustons, sur des ardoises, les merveilles des profondeurs dont un succulent filet de rouget poêlé. Nous remontons déjà pour siroter un kir châtaigne, accompagné de son milk-sake de fromage blanc au miel, sur la terrasse du Nautilus. En plongée pour une lieue de plus sous les mers, Capitaine ?

Bonjour, je m’appelle Petit Paumé, j’ai 41 ans et je suis Cuisine et Dépendant. C’est la déco chic et fuchsia qui m’a poussé à essayer la première fois. Après, tout s’est enchaîné très vite. Les revendeurs m’ont tout de suite aiguillé dans mes choix. Le vin était euphorisant et les cocktails dans les assiettes, addictifs. La douceur de chaque bouchée me faisait planer. Le bar associé au fenouil, la fine meringue à la rose et sa mousse framboise... Désolé je craque, je n’arrive pas à me sevrer.


Adresse

  • 68 Rue de la Charité
  • 69002 Lyon

Horaires

  • Lundi : Fermé
  • Mardi : 12h-13h30 | 19h30-21h30
  • Mercredi : 12h-13h30 | 19h30-21h30
  • Jeudi : 12h-13h30 | 19h30-21h30
  • Vendredi : 12h-13h30 | 19h30-21h30
  • Samedi : Fermé
  • Dimanche : Fermé

Indisponible

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus