Alyssaar

Note du Petit Paumé

4,46 / 5

Ouvert aujourd'hui de 19h30 à 22h

Très cher inspecteur du guide Michelin, Je vous envoie cette lettre pour vous signaler l'Alyssaar. La décoration est froide et les chauffages d'appoint ne conviendront sûrement pas à vos standards. Mais sachez que les plats et les explications d'Abboud réchauffent la salle. J'en ai testé des restaurants et je vous assure que c'est de loin mon plus gros coup de cœur. Cordialement, Le Petit Paumé

Tester objectivement, c'est faire abstraction de l'historique de l'établissement même s'il a dix RPPP. Comme mes prédécesseurs, je m'embarque alors dans un voyage initiatique en Syrie. De Damas à Alep, le chef et sa pointe d'humour me guident à travers le labné et yabrak puis me convainquent grâce au kobbeh sauce yaourt. Seul le halaoutgeben vient perturber cette idylle qui virait à la perfection.

Envolez-vous pour le Levant le temps d’un repas. Abboud, le chaleureux maître des lieux, accueille ses hôtes comme des princes et les guide à chaque étape de la dégustation pour que le périple culinaire Lyon-Damas soit parfait. Caviar d’aubergine, bœuf à la cerise, purée de pois chiches et crème de sésame, les saveurs sont envoûtantes et s’enchaînent sans turbulence.

Aujourd’hui le patrimoine syrien est menacé, ici il est entre de bonnes mains.

« Tenez mes princesses, un cocktail mystérieux pour patienter. Destination Alep ! » Première étape : houmous, baba ghannouj et caviar d’aubergines fumées. « Fermez les yeux, vous y êtes. » Deuxième étape : bœuf à la menthe et agneau à la crème de sésame. Admirez la vue et ouvrez vos papilles. « Enchantées par tant de saveurs orientales ? » Laissez-vous tenter par la troisième étape : le dessert des Mille et Une Nuits. Le chef Aboud est bel et bien le meilleur guide de Syrie !

En entrant, la sobriété du lieu vous laissera peut-être, comme moi, perplexe vu le nombre de macarons collés sur la porte d'entrée. L'expérience commence. Pour nous, ce sera le menu Lyon-Damas. Le maître des lieux nous transmet la passion de sa cuisine et nous conseille pour que la dégustation soit optimale. Il faut bien l'avouer, le bœuf à la cerise et le bœuf à la menthe garni d'aubergines, bien que diamétralement opposés, nous renversent. J'espère qu'il reste de la place sur la vitrine.

Le bruit court qu’Alep abrite un merveilleux trésor. Rêvant de richesse, les brigands de toute la Mésopotamie y affluent. Appâtés par le gain, ils se dirigent tout droit chez Alyssaar. Ils y sont accueillis comme des rois par un propriétaire souriant. Ils naviguent entre les odeurs de kebbeh et shawarma et repartent, un baklava dans les mains. Tous ont trouvé le trésor : la cuisine d'Alyssaar, un joyau rare et précieux !

1 h 18. Mon temps au dernier semi-marathon. C’est aussi le temps que mit la splendide assiette du calife pour arriver à ma table. 3 h 00, l’objectif d’une vie pour tout marathonien. C’est aussi le temps que j’ai passé à table. Ce soir-là, cependant, les explosions étaient de saveurs et n’ont pas eu lieu uniquement à la fin. Manger chez Alyssaar est un régal, mais nécessite de l’entraînement. Qu’à cela ne tienne, le gérant viendra vous donner ses conseils de dégustation. À vos marques, prêts ? Savourez !

Un soir, la princesse Alyssaar emmena trois amis lyonnais chez oncle Abboud. Il leur conta les plats et leur apprit à déguster l’assiette du Khalife, afin de rendre ces mets encore plus savoureux. La belle conseilla à ses princes le Kebab Karaz, un prodigieux bœuf à la cerise, puis l’exquis dessert des Mille et Une Nuits. Médusés par de telles saveurs, ils en perdirent les mots. Inquiète, la princesse en avisa son oncle, qui revint avec de subtils thés à la menthe. Leurs lèvres frémirent enfin : « Divin ! »

Un baisemain à l’entrée ; me voilà déjà flattée et prête à apprécier le voyage. Dans un cadre traditionnel très sobre, Abboud m’invite dans un oasis de saveurs. Une règle : se laisser surprendre et savoir écouter les conseils. Picorer dans l’assortiment de taboulé, houmous, labneh et autres recettes plus relevées. Tenter le bœuf à la cerise et piocher dans l’assiette du voisin une bouchée de bœuf à la menthe garni d’aubergines. Apprécier le tout. Le chef est formel : « le voyage continue ».


Adresse

  • 29 Rue du Bât d'Argent
  • 69001 Lyon

Horaires

  • Lundi : Fermé
  • Mardi : Fermé
  • Mercredi : 19h30-22h
  • Jeudi : 19h30-22h
  • Vendredi : 19h30-22h
  • Samedi : 19h30-22h
  • Dimanche : Fermé

Indisponible

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.

Avis & recommandations

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus