#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse - 18/02/2021

source photo icône : stoneandliving.com

Croix-Rousse, quel drôle de nom pour un quartier ! Légitimement et à juste titre, vous vous êtes déjà demandés pourquoi cette appellation avait été décidée pour le quartier des gros mollets ?

Le Petit Paumé a enquêté et vous expose ses 3 hypothèses, saurez-vous cerner la vraie ?

Hypothèse 1 : Un quartier habité exclusivement par les roux

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse-0

Générant de nombreuses réactions, fascination admirative ou discriminations sociales, les personnes à la chevelure carotte représentent approximativement 1 à 2 pour cent de la population humaine. Cependant, dans les années 1500, la couleur rousse apparaît plus fréquemment (2 à 6 %) dans le peuple de ce quartier lyonnais, une spécificité aussi amusante que remarquable qui lui vaudra son nom !

Hypothèse 2 : Un quartier anciennement occupé par le féroce Barberousse

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse-1

Source : Wikipédia

15 octobre 1953 : Barberousse et ses 30 000 hommes s’emparent de la cité des gones. Les lyonnais ont vu arriver 150 navires approcher dans la cité rhodanienne. Ils ont rapidement reconnu les barbaresques, communément appelés pirates, grâce aux pavillons noirs bordés d’argent sur les navires. Les barbaresques, ou corsaires, sèment la terreur partout où ils passent, ils saisissent les navires, kidnappent les hommes, femmes et enfants pour les réduire à l’esclavagisme, et incendient les villes. Barberousse est parvenu à envahir la ville grâce au roi de France François 1er, qui rêve alors de conquérir l'Italie et souhaite pour cela abattre Charles Quint. Finalement, le pirate se désengage au prix fort et poursuit la guerre de course jusqu'à sa mort à 70 ans. Cet épisode de l’histoire lyonnaise reste peu connu car ceci est un évènement que beaucoup auraient préféré oublier. Il laissera cependant son nom au quartier de la Croix Rousse et à l’île barbe…

Hypothèse 3 : Une croix à l’origine du nom

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse-2

Source : ville de Lyon

C’est vers la moitié du XVIème siècle que la Croix-Rousse prit le nom qu’on lui connaît aujourd’hui. En 1560, une croix en pierre de Couzon provenant des monts d’Or et caractérisée par sa couleur dorée, fut installée sur le plateau de la colline. C’est elle qui donna son nom au jeune quartier. Cette croix se trouvait autrefois sur la place du village, qui est aujourd’hui la place Joannes Ambre, devant le théâtre de la Croix-Rousse. Plusieurs fois renversée et rétablie, la croix rousse disparaît en 1881, laissant son nom à la colline entre Rhône et Saône.

Alors, avez-vous une idée sur la réelle origine du nom de ce faubourg pentu ? Vérifiez votre hypothèse en cliquant ici ! Et d’ailleurs, si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce quartier bohème, allez-donc consulter l’histoire des pentes.

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse
Redécouvrir Lyon - 18/02/2021 00:00:00

source photo icône : stoneandliving.com

Croix-Rousse, quel drôle de nom pour un quartier ! Légitimement et à juste titre, vous vous êtes déjà demandés pourquoi cette appellation avait été décidée pour le quartier des gros mollets ?

Le Petit Paumé a enquêté et vous expose ses 3 hypothèses, saurez-vous cerner la vraie ?

Hypothèse 1 : Un quartier habité exclusivement par les roux

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse-0

Générant de nombreuses réactions, fascination admirative ou discriminations sociales, les personnes à la chevelure carotte représentent approximativement 1 à 2 pour cent de la population humaine. Cependant, dans les années 1500, la couleur rousse apparaît plus fréquemment (2 à 6 %) dans le peuple de ce quartier lyonnais, une spécificité aussi amusante que remarquable qui lui vaudra son nom !

Hypothèse 2 : Un quartier anciennement occupé par le féroce Barberousse

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse-1

Source : Wikipédia

15 octobre 1953 : Barberousse et ses 30 000 hommes s’emparent de la cité des gones. Les lyonnais ont vu arriver 150 navires approcher dans la cité rhodanienne. Ils ont rapidement reconnu les barbaresques, communément appelés pirates, grâce aux pavillons noirs bordés d’argent sur les navires. Les barbaresques, ou corsaires, sèment la terreur partout où ils passent, ils saisissent les navires, kidnappent les hommes, femmes et enfants pour les réduire à l’esclavagisme, et incendient les villes. Barberousse est parvenu à envahir la ville grâce au roi de France François 1er, qui rêve alors de conquérir l'Italie et souhaite pour cela abattre Charles Quint. Finalement, le pirate se désengage au prix fort et poursuit la guerre de course jusqu'à sa mort à 70 ans. Cet épisode de l’histoire lyonnaise reste peu connu car ceci est un évènement que beaucoup auraient préféré oublier. Il laissera cependant son nom au quartier de la Croix Rousse et à l’île barbe…

Hypothèse 3 : Une croix à l’origine du nom

#LePéloPerplexe : Faut-il être roux pour habiter à Croix-Rousse ? - Hypothèse-2

Source : ville de Lyon

C’est vers la moitié du XVIème siècle que la Croix-Rousse prit le nom qu’on lui connaît aujourd’hui. En 1560, une croix en pierre de Couzon provenant des monts d’Or et caractérisée par sa couleur dorée, fut installée sur le plateau de la colline. C’est elle qui donna son nom au jeune quartier. Cette croix se trouvait autrefois sur la place du village, qui est aujourd’hui la place Joannes Ambre, devant le théâtre de la Croix-Rousse. Plusieurs fois renversée et rétablie, la croix rousse disparaît en 1881, laissant son nom à la colline entre Rhône et Saône.

Alors, avez-vous une idée sur la réelle origine du nom de ce faubourg pentu ? Vérifiez votre hypothèse en cliquant ici ! Et d’ailleurs, si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce quartier bohème, allez-donc consulter l’histoire des pentes.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus