Cinq clichés sur les lyonnais ! - 22/01/2021

« Les français sont des râleurs », « les allemands aiment la bière » ou encore « les femmes font mieux le ménage que les hommes », autant de clichés tous moins fondés les uns que les autres, parfois même insultants. Souvent associés aux habitants d’un pays, s’attaquant aux femmes ou taclant nos amies les blondes, certains ne sont décidément pas épargnés.

Avant toute chose, petit rappel sur la provenance du nom cliché. Le cliché tire son origine des techniques de reproduction apparues au début du XIXe siècle dans l’imprimerie, pour copier exactement un document ou une page imprimée. L’expression « il tire son cliché » désignait dans les ateliers d’imprimerie l’individu qui répétait constamment la même chose. Le mot est ainsi devenu une figure de style, qui consiste en l'emploi d'une expression « stéréotypée » et banale à force d'utilisation dans la langue. Maintenant que vous cernez bien le vocabulaire, place au plus croustillant !

  1. Le lyonnais est né skis aux pieds

La montagne à moins de 2h de la métropole ? C’est bien ce dont se vante une grande partie des lyonnais. Vous pouvez même observer ces horizons insolites depuis les toits de Fourvière au-dessus du Vieux Lyon et ainsi entendre dire les lyonnais « à Lyon on a tout ». Non loin des stations de ski du Jura ou des Alpes du nord, ceci explique la pensée générale que les lyonnais sont tous de grands champions de la glisse. Cependant, vous a-t-on dit que les parisiens n’avaient pas tous visité la tour Eiffel ?

  1. Le lyonnais ne jure que par Lyon

Le lyonnais est fier de l’être et ça se ressent ! Amoureux de sa ville, il en parle à tout va, à qui veut l’entendre, et même à qui ne veut pas ! Ce n’est pas pour rien que la localisation « Lyon la plus belle ville de France » ou encore le hashtag #lyonplusbellevilledumonde (rien que ça !) rassemble plusieurs centaines d’abonnés sur Instagram. Ce cliché semble pourtant justifié puisque Lyon a été classée 2ème plus belle ville du monde par le magazine américain Condé Nast Traveler. En tout cas de notre côté, on assume ce cliché et on le revendique depuis plus de 50 ans maintenant 😉

  1. Le lyonnais mange des bizarreries

Bizarreries du point de vue des étrangers de Lyon, religion du point de vue des lyonnais, ce qui est sûr c’est que la ville possède sa propre identité culinaire. Cela lui vaut d’ailleurs le surnom de “Capitale de la gastronomie”. Cervelle de canuts, andouillette ou saucisson chaud, de quoi largement ravir les gourmands, les gourmets et les téméraires. Pour les curieux pour qui ces spécialités représentent bien plus qu’une simple boustifaille, allez donc tester la spécialité qui s’associe le plus à votre caractère en suivant ce lien.

  1. Le lyonnais est fan de foot (enfin que de l’OL)

Ahhh l’OL ! Tout bon lyonnais qui se respecte porte ce club dans son cœur et se montre fervent supporter de son équipe, enfin, c’est que que la légende rapporte. Alors que dans le stade retentit en boucle depuis plus d’¼ de siècle le chant “qui ne saute pas n’est pas lyonnais !”, les passionnés de ce club rhodanien vibrent pour le ballon rond et encensent le jeu de l’Olympique Lyonnais dont ils connaissent l’histoire par cœur. Attention à ne pas les titiller sur le sujet, ils risqueraient de montrer les crocs, et pas pour avaler andouillettes et autres bizarreries cette fois !

  1. Le lyonnais emploie des expressions qui lui sont propres

A défaut d’être moqués sur leur accent comme pourraient l’être les chtimis, à Lyon les expressions de langage vont bon train. En tant que lyonnais de souche, les termes comme “c’est quelle heure?”, “cher” ou “belin(e)” pour désigner son ou sa chéri(e), doivent vous être bien familiers. Si vous venez de vous installer dans la cité des gones, on vous conseille de consulter le guide de vocabulaire lyonnais. Quand vous maîtriserez ce dialecte à la perfection, vous pourrez vous estimer lyonnais !

Allez, sur ce je vous tape la miaille, un bon dîner à base de quenelles au brochet et de pâté en croûte m’attend !

Mathilde

Cinq clichés sur les lyonnais !

Cinq clichés sur les lyonnais !
Redécouvrir Lyon - 22/01/2021 00:00:00

« Les français sont des râleurs », « les allemands aiment la bière » ou encore « les femmes font mieux le ménage que les hommes », autant de clichés tous moins fondés les uns que les autres, parfois même insultants. Souvent associés aux habitants d’un pays, s’attaquant aux femmes ou taclant nos amies les blondes, certains ne sont décidément pas épargnés.

Avant toute chose, petit rappel sur la provenance du nom cliché. Le cliché tire son origine des techniques de reproduction apparues au début du XIXe siècle dans l’imprimerie, pour copier exactement un document ou une page imprimée. L’expression « il tire son cliché » désignait dans les ateliers d’imprimerie l’individu qui répétait constamment la même chose. Le mot est ainsi devenu une figure de style, qui consiste en l'emploi d'une expression « stéréotypée » et banale à force d'utilisation dans la langue. Maintenant que vous cernez bien le vocabulaire, place au plus croustillant !

  1. Le lyonnais est né skis aux pieds

La montagne à moins de 2h de la métropole ? C’est bien ce dont se vante une grande partie des lyonnais. Vous pouvez même observer ces horizons insolites depuis les toits de Fourvière au-dessus du Vieux Lyon et ainsi entendre dire les lyonnais « à Lyon on a tout ». Non loin des stations de ski du Jura ou des Alpes du nord, ceci explique la pensée générale que les lyonnais sont tous de grands champions de la glisse. Cependant, vous a-t-on dit que les parisiens n’avaient pas tous visité la tour Eiffel ?

  1. Le lyonnais ne jure que par Lyon

Le lyonnais est fier de l’être et ça se ressent ! Amoureux de sa ville, il en parle à tout va, à qui veut l’entendre, et même à qui ne veut pas ! Ce n’est pas pour rien que la localisation « Lyon la plus belle ville de France » ou encore le hashtag #lyonplusbellevilledumonde (rien que ça !) rassemble plusieurs centaines d’abonnés sur Instagram. Ce cliché semble pourtant justifié puisque Lyon a été classée 2ème plus belle ville du monde par le magazine américain Condé Nast Traveler. En tout cas de notre côté, on assume ce cliché et on le revendique depuis plus de 50 ans maintenant 😉

  1. Le lyonnais mange des bizarreries

Bizarreries du point de vue des étrangers de Lyon, religion du point de vue des lyonnais, ce qui est sûr c’est que la ville possède sa propre identité culinaire. Cela lui vaut d’ailleurs le surnom de “Capitale de la gastronomie”. Cervelle de canuts, andouillette ou saucisson chaud, de quoi largement ravir les gourmands, les gourmets et les téméraires. Pour les curieux pour qui ces spécialités représentent bien plus qu’une simple boustifaille, allez donc tester la spécialité qui s’associe le plus à votre caractère en suivant ce lien.

  1. Le lyonnais est fan de foot (enfin que de l’OL)

Ahhh l’OL ! Tout bon lyonnais qui se respecte porte ce club dans son cœur et se montre fervent supporter de son équipe, enfin, c’est que que la légende rapporte. Alors que dans le stade retentit en boucle depuis plus d’¼ de siècle le chant “qui ne saute pas n’est pas lyonnais !”, les passionnés de ce club rhodanien vibrent pour le ballon rond et encensent le jeu de l’Olympique Lyonnais dont ils connaissent l’histoire par cœur. Attention à ne pas les titiller sur le sujet, ils risqueraient de montrer les crocs, et pas pour avaler andouillettes et autres bizarreries cette fois !

  1. Le lyonnais emploie des expressions qui lui sont propres

A défaut d’être moqués sur leur accent comme pourraient l’être les chtimis, à Lyon les expressions de langage vont bon train. En tant que lyonnais de souche, les termes comme “c’est quelle heure?”, “cher” ou “belin(e)” pour désigner son ou sa chéri(e), doivent vous être bien familiers. Si vous venez de vous installer dans la cité des gones, on vous conseille de consulter le guide de vocabulaire lyonnais. Quand vous maîtriserez ce dialecte à la perfection, vous pourrez vous estimer lyonnais !

Allez, sur ce je vous tape la miaille, un bon dîner à base de quenelles au brochet et de pâté en croûte m’attend !

Mathilde

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus