10 raisons de retirer ses écouteurs en attendant le métro

10 raisons de retirer ses écouteurs en attendant le métro
Sortir - 01 nov. 2019

Dans le métro Lyonnais, il y a deux écoles : ceux qui ont les écouteurs ou le casque solidement vissé sur le crâne pour se couper du monde et faire passer le trajet quotidien un peu plus vite, et ceux qui ont les oreilles à l’air. Si vous faîtes partie de la deuxième catégorie, vous avez certainement déjà entendu de jolies petites perles musicales. Et si vous faîtes partie de la première catégorie, nous vous invitons à lire ce top qui vous convaincra peut-être de passer dans la seconde.

 

1. Jimmy Cliff – Many Rivers To Cross

Il est 8h30, vous attendez patiemment les deux minutes qui vous séparent de l’accordéon de la ligne D vous emmenant jusqu’à Vaise, quand vous entendez ce titre. Et quel titre ! Many Rivers to Crossest une chanson de 1969 (le Petit Paumé avait tout juste un an), écrite, composée et interprétée par Jimmy Cliff.

Elle est extraite de l'album portant son nom sorti en 1969. Aussi utilisée dans des films, elle est notamment la bande originale du film The Harder They Come où l’auteur de la chanson tient le rôle principal. Vous l’aurez peut-être entendue plus récemment dans des spots publicitaires ou dans le film Les Neiges du Kilimandjaro de Robert Guédiguian sorti en 2011. D’autres grands artistes ont interprété cette chanson, faisant partie des 500 plus grandes chansons de tous les temps, selon le magazine Rolling Stone, tout comme John Lennon ou Joe Cocker.

Levez la tête, votre métro est arrivé.

 

 

 

2. Jamiroquai - Virtual Insanity

10h35, vous prenez une pause. Direction Part-Dieu où vous avez l’habitude de prendre votre café pour sortir du bureau. Vous passez devant la bouche de métro qui scande « It’s a crazy world we’re living in ». Virtual Insanity est un morceau de Jamiroquai. Sorti en single en 1996, il a ensuite été inclus dans l'album Travelling Without Moving dont il en est la 1ère piste.

La chanson a atteint la 3ème place dans les charts britanniques en août 1996. Elle s'est également hissée à la 38e place sur le Billboard Modern Rock Tracks en 1997.

Le clip vidéo, récompensé à 4 reprises au MTV Video Music Awards, obtient un grand succès. Le clip montre un plateau où Jason Kay se déplace en dansant avec le sol qui bouge. A ne pas regarder après une grosse soirée si vous ne voulez pas avoir le tournis...

Fin de la pause, au boulot !

 

 

3. Cheryl Lynn - Got To Be Real

12h30, la faim se fait sentir. Texto de votre femme qui vous envoie ce lien, entendu en effectuant un changement à Bellecour. Retour dans la fin des années 70. Furieuse envie de se déhancher sur l’un des plus grands titres disco composé jusqu’ici. Got to Be Real est composé par Cheryl Lynn et issu de l’album au nom de la chanteuse, sorti en 1978. Le single a atteint la 12ème position à l’U.S. Billboard Hot 100 pendant trois semaines en 1978 et la 1ère place de l’U.S. Billboard Hot Soul Singles. Vous l’aurez compris, une sacrée pépite.

 

4. Etta James - Something's Got A Hold On Me

14h30, Thierry vous donne rendez-vous à la machine à café pour vous faire écouter la version originale d’une chanson qu’il est sûr que vous connaissez ! Il l’a entendu ce matin sur la ligne B et est comme un petit fou.

Cet inculte de Thierry ne connaissait que l’intro de ce grand morceau d’Etta James, réutilisé en 2006 dans le titre Finally Moving de Pretty Lights puis, en 2011, dans Good Feeling de Flo Ridaet dans Levels du DJ Avicii.

En réalité, l’orignal Something's Got a Hold on Me est un single extrait de l'album Etta James Top Ten sorti en 1962.

Aussi reprise en 1990 par Vaya Con Dios dans l'album Night Owls et vingt ans plus tard par Christina Aguilera dans la bande originale du film Burlesque.

 

 

5. Marvin Gaye - Lets get it on

16h45, la journée est longue… Dernière pause de l’après-midi. Votre boss vous demande une musique pour une soirée romantique avec son homme. La chanson entendue la veille à Hôtel de Ville vous revient immédiatement en mémoire.

Let's Get It On est le 12ème album studio de l’immense chanteur soul américain Marvin Gaye, sorti le 28 août 1973 aux États-Unis. Parfait pour une soirée romantique ou un peu Olé Olé. Et je ne parle pas de corrida.

 

 

 

6. Quincy Jones - Razzamatazz

18h30, enfin sorti du boulot ! Vous enfilez vos écouteurs pour écouter un titre qui donne la pêche avant de reprendre le métro. Ce fameux métro qui vous a fait découvrir ce titre mythique de Quincy Jones il y a quelques semaines.

Issu de l’album studio The Dude réalisé en 1981, Razzamatazz a atteint la 11ème place au classement UK Singles Chart. Razzamatazz peut être traduit comme « clinquant » ou « avec grand bruit ». Et comme dirait Quincy « We can make it better with a little bit of Razzamatazz » ! Alors faites du bruit et dansez sur ce titre soul démentiel, c’est le WE !

 

7. Louis Prima - Just A Gigolo/I Ain't Got Nobody

19h, arrivée à la maison. Vous préparez un petit apéro pour votre douce qui ne va pas tarder à rentrer. Après être passé chez votre caviste préféré (coucou Antic Wine), vous mettez votre vinyle favoris de Louis Prima. Cette chanson aussi, vous l’avez entendue dans le métro, une sombre matinée d’hiver... Et elle vous donne toujours autant le sourire !

Cette musique a un vrai passé. Just a Gigolo est à l'origine un tango, composé à Vienne en 1929 dont la musique est de Leonello Casucci, un musicien italien, et les paroles du librettiste (terme se référant à un auteur d’opéra : vous vous coucherez plus cultivé ce soir) autrichien Julius Brammer.

C’est Louis Prima qui en fait un succès international en 1956 lorsqu’il ajoute à la suite I Ain't Got Nobody, morceau composé en 1915 par Spencer Williams avec les paroles de Roger Graham, donnant ainsi un nouveau rythme à l’ensemble souvent considéré comme un morceau unique.

La porte claque, la soirée peut commencer.

 

8. Billie Holiday - I'm A Fool to Want You

20h30, le diner était bien bon. Madame vous demande de la faire danser tendrement. Vous cherchez frénétiquement un vinyle qui pourrait coller à la situation. Vous voyant vous débattre avec vos trente-trois tours, elle vous suggère une musique qu’elle a écouté en rentrant tout à l’heure, à la station Ampère. Billie Holiday, mais bien-sûr !

I’m A Fool to Want You, est un standard de jazz américain de 1951, co-écrit et composé par ces trois grands que sont Frank Sinatra, Jack Wolf, et Joel Herron. Dédié à son histoire d'amour enflammée et destructrice avec l'actrice Ava Gardner, il l'enregistre en single le 27 mars 1951 à New York chez Columbia Records.

 

Ce tube atteint la 14ème place du Billboard Hot 100, place à laquelle il restera durant sept semaines.

Ce standard est réédité de nombreuses fois, et repris à plusieurs reprises par des stars de la chanson, notamment Billie Holiday (Lady in Satin de 1958), ou Peggy Lee, Chet Baker, Tony Bennett, Dexter Gordon, Oscar Peterson, Bob Dylan, entre autres...

Vraiment, vous êtes fous de la vouloir. Mais l’amour n’est-il pas fou lui aussi ?

 

 

9. Gloria Jones - Tainted Love

22h30, votre dame se réveille et a de furieuses envies de danser. Elle prend le contrôle de la musique. Elle vous regarde et vous lance en rigolant « Si Radio Jazz était une personne, je serais mariée avec depuis bien longtemps vu toutes les musiques qu’elle m’a faites découvrir dans le métro ! ». Vous riez de bon cœur et commencez à vous dandiner sur la version originale de Tainted Love de Gloria Jones.

D’abord composée par Ed Cobb du groupe The Four Preps. Elle est interprétée tout d'abord en 1964 par Gloria Jones, puis par Ruth Swan en 1975. La popularité vient avec la reprise de Soft Cell en 1981 sur l'album Non-Stop Erotic Cabaret.

Ce morceau a été repris de nombreuses fois, notamment par Marilyn Manson en 2001 pour la bande originale du film Sex Academy.

 

 

 

10. Licence IV - Viens boire un p'tit coup à la maison

04h50, vous rentrez avec un grand coup dans le nez après être sorti dans un de vos bars festifs préférés (coucou le Bec de Jazz)... Une chanson ne cesse de vous revenir en tête, et pourtant, vous êtes à peu près sûr de ne pas l’avoir entendue au bec, ni dans le métro. Ou peut-être que si. Ou pas. Quoi qu’il en soit, tout cela est bien flou.

Viens boire un p'tit coup à la maison est une chanson dite « à boire », sortie en 1986 en Francepar le groupe Licence IV, écrite et composée par Francis Vacher, Olivier Guillot et Jean-Jacques Lafon. La chanson est restée treize semaines en tête du Top 50 en 1987. La chanson sera disque de platine et la meilleure vente de disques cette année-là en France.

Notre site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible.

En savoir plus